Te Ata 2016

Te Ata 2016

Un film historique que je viens de découvrir sur un site internet et qui a l'air fort intéressant.

Je pense que l’on ne le visionnera pas dans nos salles mais par contre un jour en DVD ou en BR.

Un drame réalisé par Nathan Frankowski

Avec :

Q'orianka Kilcher,

Gil Birmingham,

Graham Greene

Le résumé

Te Ata (TAY 'AH-TAH) est basé sur l'histoire de Mary Thompson Fisher (1895-1995) d’origine Indienne née dans l’Oklahoma.

C’est une femme qui a traversé des barrières culturelles pour devenir l'une des plus grandes artistes américaines de tous les temps.

Née dans le territoire Indien, bercée par les chansons et les histoires de sa tribu Chickasaw.

Te Ata a gagné une renommée internationale en présentant un spectacle narratif unique au public à travers les États-Unis, le Canada et l'Europe basé sur l’héritage de la culture Indienne de ses ancêtres.

Rechercher dans ce blog

samedi 18 mai 2013

The Arizonian - Charles Vidor - 1935


Richard Dix ... Clay Tallant
Margot Grahame ... Kitty River
Preston Foster ... Tex Randolph
Louis Calhern ... Shérif Jake Mannen
James Bush ... Orin Tallant
J. Farrell Mac Donald ... Marshal Andy Jordan
Ray Mayer ... Frank McClosky
Willie Best .. Pompey
Joe Sawyer ... Shotgun Keeler
Francis Ford ... Maire Ed Comstock

Dans les années 1880, après avoir empêché une attaque de diligence, Clay Tallant (Dix) arrive à Silver City en Arizona : il y trouve l'anarchie à grande échelle, le désordre, des politiciens sans scrupule et des citoyens écrasés et bafoués sans façon. Il finit par accepter le poste de town Marshall, puis avec l’aide de son frère Orin (James Bush) et de Tex Randolph (Preston Foster), un bandit réformé qui contre toute attente se range de son côté, s’attelle à mettre en place l’ordre et la loi, en utilisant parcimonieusement son revolver ...


Un chouette petit western comme je les aime, tout en sobriété, mais avec les ingrédients nécessaires pour une bonne sauce : un héros solide, des méchants en grand nombre qui se permettent les coups les plus tordus, de la romance, des cas de conscience, du suspens, de belles bagarres ...



Des scènes rondement menées avec des images percutantes : la provocation au bar, la bagarre filmée à travers les visages des consommateurs du bar qui écoutent, la scène du bal, le règlement de compte à travers l'incendie de la prison ..
Richard Dix a un jeu tout en finesse avec une palette d’expressions très variées : il compose sobrement un homme torturé entre son affection pour son frère et la femme que tous deux aiment ... et se montre déterminé lors des affrontements .
Louis Calhern campe un excellent shérif sans foi ni loi.
Preston Foster a un rôle ambigu qui finit par provoquer la sympathie.


... et le tout n’est pas dénué d’humour !



Last but not least, on trouve le DVD facilement ...





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!