Comme des feux dans la plaine

Comme des feux dans la plaine
Le dernier livre de Guy Vanderhaeghe vient de sortir en librairie. Ainsi s’achève avec brio une trilogie commencée avec ‘La dernière traversée (2006)’ et ‘Comme des loups (2008)’. Un livre de 560 pages édité chez Albin Michel au format de 15 x 22 cm. Le résumé: Guy Vanderhaeghe nous fait revivre les derniers feux de la conquête de l’Ouest. Pour échapper à l’influence d’un père autoritaire, magnat de l’industrie du bois, Wesley Case quitte les rangs de l’armée canadienne et part vers les régions sauvages de la Frontière. Arrivé à Fort Benton, dans le Montana, où il compte acheter un ranch et repartir de zéro, il se voit confier une mission qu’il ne peut refuser : assurer la liaison entre les militaires américains et canadiens, au moment où les tensions avec les Sioux sont à leur comble depuis la défaite du général Custer à Little Bighorn. Mais une jeune Américaine, épouse désenchantée d’un avocat véreux, dont il tombe fou amoureux, va réveiller les démons de son passé et enflammer la jalousie d’un dangereux rival…

Rechercher dans ce blog

dimanche 26 août 2012

Wildcat Saunders - Harry L. Fraser - 1936


Jack Perrin, Blanche Mehaffey, Tom London, Snowflake, William Gould, Roger Williams, Ed Cassidy

60 minutes


Wildcat (Perrin) est boxeur mais ses frasques avec la gente féminine font que sa forme est en nette régression, d'ailleurs il vient de perdre son dernier combat.
Son manager (Gould) et son homme de main (Snowflake) l'embarquent de force et l'emmènent dans un ranch perdu pour lui imposer un entrainement intensif. Wildcat est ravi car une charmante jeune femme (Mehaffey) vient les prendre à la gare. Son séjour s'annonce plutôt sous de bons auspices mais son manager veille.
Au ranch, Pete (London) le contremaitre voit d'un très mauvais oeil l'arrivée de ces pieds tendres qui viennent troubler ses projets. Il se trouve qu'il a opéré un vol audacieux de pierres précieuses qu'il a l'intention de passer de l'autre côté de la frontière. Tout de suite il s'en prend à Wildcat ce qui est franchement une mauvaise idée car celui-ci a été élevé dans un ranch et tire redoutablement bien ...


Bien sûr le scénario est un peu enfantin, il n'empêche que ce film est plutôt amusant. Le début est même assez prometteur mais malheureusement le soufflé retombe un peu par la suite. 
Âgé de 40 ans à cette époque, force est de constater que Jack Perrin s'est maintenu en grande forme et parait encore très jeune. Je dirais même que la prise d'âge lui va bien ! Moins d'une année plus tard adieu les premiers rôles : c'est bien dommage car il semble avoir pris beaucoup de bouteille depuis ses débuts et se montre toujours séduisant. Il aura toutefois la chance de tourner encore beaucoup par la suite, même s'il ne sera souvent pas crédité pour ses rôles. 
Si vous vous intéressez aux films muets tournés par Jack Perrin, vous pouvez trouvez découvrir quelques uns de ses films sous http://films-muets.blogspot.ch/search/label/Jack%20Perrin.

William Gould est l'entraineur un peu bourru qui décide de reprendre Wildcat en main et Snowflake a un rôle qui lui permet de développer des talents comiques sans excès, ce qui n'est pas toujours le cas.
On a aussi l'occasion de revoir le sympathique Roger Williams et Tom London dans le rôle de l'antipathique contremaitre ...
On trouve ce film chez Oldies.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!