Comme des feux dans la plaine

Comme des feux dans la plaine
Le dernier livre de Guy Vanderhaeghe vient de sortir en librairie. Ainsi s’achève avec brio une trilogie commencée avec ‘La dernière traversée (2006)’ et ‘Comme des loups (2008)’. Un livre de 560 pages édité chez Albin Michel au format de 15 x 22 cm. Le résumé: Guy Vanderhaeghe nous fait revivre les derniers feux de la conquête de l’Ouest. Pour échapper à l’influence d’un père autoritaire, magnat de l’industrie du bois, Wesley Case quitte les rangs de l’armée canadienne et part vers les régions sauvages de la Frontière. Arrivé à Fort Benton, dans le Montana, où il compte acheter un ranch et repartir de zéro, il se voit confier une mission qu’il ne peut refuser : assurer la liaison entre les militaires américains et canadiens, au moment où les tensions avec les Sioux sont à leur comble depuis la défaite du général Custer à Little Bighorn. Mais une jeune Américaine, épouse désenchantée d’un avocat véreux, dont il tombe fou amoureux, va réveiller les démons de son passé et enflammer la jalousie d’un dangereux rival…

Rechercher dans ce blog

dimanche 30 septembre 2012

Pawnee /L’indien blanc-George Waggner -1957

Un convoi d’émigrants se dirige vers la Californie lorsqu’ils sont attaqués par les Pawnies. L’une des caravanes s’éloignent  pour tenter de traverser une rivière, mais les Indiens sont déjà sur eux et de l’autre côté de la berge trois d’entre eux  décochent des flèches aux deux passagers. La caravane s’arrête au milieu de l’eau et le père de la jeune fille qui tient les reines en mains reçoit une flèche près du cœur. Il tombe à l’eau. Les Indiens se ruent sur lui tandis que la jeune fille s’échappe. Parvenue sur la berge, un Indien surgit. Elle tente de l’abattre, mais celui-ci lui arrache son arme pour se précipiter sur le père baignant dans son sang. Il se penche sur lui et lui retire la flèche enfoncée dans ses chairs. Il le soigne ensuite…

Ce Pawnee, c’est l’Indien blanc ou encore George Montgomery. Son père adoptif, c’est  Wise Eagle. Il le retrouve au camp après avoir laissé la jeune fille (Lola Albright) et son père. Le Chief connait l’attirance de son fils adoptif pour le monde des blancs, aussi lui accorde t’il de partir vers son destin…

Devenu Paul au sein du monde civilisé, l’Indien blanc devient wagonmaster. Il se retrouve parmi les émigrants où ils retrouvent le père et sa fille. Ceux-ci sont heureux d’offrir ce poste à Paul car ses bonnes relations avec les Pawnies leur permettent de traverser leur territoire sans danger.

Mais voilà que Crazy Fox, un Indien de la tribu souhaite éliminer Paul qui aime une squaw dont il est tombé amoureux. Peu à peu, Paul et Lola se rapprochent l’un de l’autre. Ce qui déplait aux blancs qui découvrent que Paul a été élevé par les Pawnies et qu’il pourrait les attirer dans un piège. Paul se retrouve bientôt confronté par deux mondes différents qui ne tardent pas à le rejeter…

Cette histoire qui peu paraitre conventionnelle présente toutefois un sujet douloureux : l’intégration d’un demi peau-rouge dans les blancs et par la même occasion un demi blanc dans le monde des pawnies. Les rebondissements sont riches, mais hélas prévisibles. Heureusement, George Wagner sait tenir une caméra, il sait comment nous entrainer dans ce Western produit par la Republic, même si nous ne croyons pas à certains passages.

Hélas, les trop nombreuses scènes en studio (défaut majeur de la Republic Pictures) cassent le côté réaliste. Les scènes d’action, notamment les bagarres à poings nues sont fort bien dirigées, mais la charge des Pawnies à la fin a été empreinte à Buffalo Bill de William Wellman.

George Montgomery est égal à lui-même dans ce film, c'est-à-dire imposant, mais manquant de savoir-faire en tant qu’acteur ; Lola Albright est éblouissante, Francis Mac Donald joue le rôle du père et un Old timer qui a autorité sur les gens du convoi. Il faut avouer qu’il apporte beaucoup au film.  Le fade Bill Williams est au rendez-vous en endossant l’image de l’émigrant déplaisant.  

Enfin, vous remarquerez Raymond Hatton qui ne fait que passer ! 

Les Indiens sont tous des blancs et leurs costumes font parfois sourire, notamment celui de G. Montgomery au début du film et la jeune squaw sortie de Disney land.

Au générique :
George Montgomery/Paul 'Pale Arrow' Fletcher
Bill Williams / Matt Delaney
Lola Albright / Meg Alden
Francis McDonald/Uncle Tip Alden
Robert Griffin / Doc Morgan 
Dabbs Greer / John Brewster
Kathleen Freeman / Mrs. Carter
Charlotte Austin / Dancing Fawn
Ralph Moody / Chief Wise Eagle
Anne Barton / Martha Brewster 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!