L'Irrésistible Ascension de Lat Evans

L'Irrésistible Ascension de Lat Evans

Le livre du romancier A. B. Guthrie va paraître courant juin 2017 dans la collection ‘L’Ouest le vrai’ au format de 14,5 x 24,0 et 368 pages.

Le résumé: Après La Captive aux yeux clairs, La Route de l'Ouest et Dans un si beau pays. Voici le quatrième tome de la célèbre série "The Big Sky". L’Irrésistible Ascension de Lat Evans se situe à la fin du XIXe siècle et retrace le destin et les ambitions du fils de Brownie Evans et de Mercy McBee, personnages attachants de La Route de l’Ouest. Lat Evans, jeune homme passionné et courageux, cavalier hors pair, quitte la vie étriquée de ses parents en quête d’aventure et de richesse. D'abord cow-boy, chasseur de loup, il deviendra rancher et notable d'une petite ville.

Rechercher dans ce blog

mardi 4 septembre 2012

Song of the trail - Russell Hopton - 1936



 L’Ambassador Pictures a dans l’ensemble bien utilisé Kermit Maynard à travers 16 Westerns, de 1934 à 1937. Quelques uns  de ces films  ont pour décor le canada dans lesquels Kermit endosse l’uniforme des mounties. Tous ou presque sont des adaptations des romans de James Oliver Curwood ainsi que certains westerns, même s’ils n’ont qu’un lointain rapport avec les livres ! 

Le meilleur d’entre tous me semble être Red Blood of courage et Fighting trooper que John English a dirigeait et avec lesquels il débutait sa carrière.

 Effectivement, le producteur Conn savait lâcher des moyens financiers quand il le jugeait nécessaire. C’est ainsi que l’on voit jouer aux côtés de Kermit une grande actrice comme Evelyn Brent (dont notre amie LOU nous en a fait l’éloge dans un commentaire à propos d’un Hoppy) dans Song of the Trail.

C’est l’acteur Russell Hopton qui réalise Song of the trail. Il avait déjà assuré la mise en scène du premier film produit par l’Ambassador : Black Gold. Sa prestation reste faible, mais son film se laisse agréablement regarder car il bénéficie d’une excellente histoire. Conn est passé à côté d’un grand western…

Comme dans plusieurs films produits par Conn, le début est consacré à l’habileté de Kermit Maynard. Comment il monte à cheval, accomplit des prouesses, sait manier le lasso et tire au Colt 45. C’est le meilleur, il n’y a pas à contredire Conn.


 Kermit qui rencontre une jolie dulcinée du nom d’Evelyn Brent lors d’un tir sur des bouteilles, attire sa sympathie puis lors d’une visite dans un saloon, Kermit tombe sur son père interprété par George Hayes qui se fait plumer au poker. 
Il est invité à jouer quitte ou double sous les yeux de Kermit qui observe en tant que spectateur. Perdant à nouveau, Hayes sort une feuille de papier pour léguer sa mine au nouvel acquéreur et tricheur de poker. Je citerai Wheeler Oakman. 
La trame du récit part de ce simple fait, mais elle va considérablement évoluer  et il va falloir suivre car tout va se compliquer…

Le film est bondé d’action qui arrive toujours au bon moment. Le découpage du scénario est vraiment bien fait. Une des scènes les plus folles est celle ou Kermit Maynard se bat seul contre une quinzaine de cowboys dans le saloon. Il saute par-dessus les tables, gravit l’escalier en faisant tomber ses adversaires, se jette sur les lustres pour arriver de l’autre côté de la salle, en assomme un ou deux sur son passage. Tout se déroule si vite que le réalisateur a choisi de se reculer au maximum pour filmer les scènes spectaculaires en plan fixe.

Dommage que Russell Hopton ne connaissait pas les films de Michael Curtiz…



Le générique:

Kermit Maynard      /      Jim Carter

Evelyn Brent      /      Myra

Fuzzy Knight      /      Pudge

Andrea Leeds      /      Betty Hobson

George 'Gabby' Hayes      /      Dan Hobson

Lynette London      /      Saloon Girl

Wheeler Oakman      /      Bob Arnold

Lee Shumway      /      Stone

Roger Williams      /      Miller

Charles McMurphy      /      Curtis

Rocky the Horse      /      Rocky - Jim's horse

Evelyn Brent

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!