Les frères Sisters

Les frères Sisters
Voici une bonne lecture western à ranger dans votre bibliothèque et à lire pour les beaux jours. Un roman de Patrick DeWitt paru aux éditions ‘Actes sud’ en 2012 avec 368 pages dans un format broché de 22 x 12cm. Le résumé : Oregon, 1851. Eli et Charlie Sisters, redoutable tandem de tueurs professionnels aux tempéraments radicalement opposés mais d’égale (et sinistre) réputation, chevauchent vers Sacramento, Californie, dans le but de mettre fin, sur ordre du “Commodore”, leur employeur, aux jours d’un chercheur d’or du nom de Hermann Kermit Warm. Tandis que Charlie galope sans états d’âme – mais non sans eau-de-vie – vers le crime, Eli ne cesse de s’interroger sur les inconvénients de la fraternité et sur la pertinence de la funeste activité à laquelle lui et Charlie s’adonnent au fil de rencontres aussi insolites que belliqueuses avec toutes sortes d’individus patibulaires et de visionnaires qui hantent l’Amérique de la Ruée vers l’or.

Rechercher dans ce blog

lundi 18 février 2013

Harry Carey



Harry Carey 1878-1948


*dit ‘Cheyenne Harry’

*Harry voit le jour à New York le 16 janvier 1878 en pleine époque de la conquête de l’Ouest et de la Lincoln County War.


Harry débute dans le théâtre comme acteur, auteur et metteur en scène puis il prend la stagecoach pour se rendre en 1909 à Hollywood ou il commence à faire ses premiers pas avec David  W. Griffith.

*En 1917 il va faire la connaissance du jeune réalisateur John Ford qui le pistonnera pour rentrer à la firme ‘Universal’. Dès lors Harry et John débutent une belle collaboration qui durera 3 ans en commençant avec ‘Straight Shooting’ où il incarnera le personnage de ‘Cheyenne Kid’ et vite suivi par une vingtaine de films qui vont le propulser parmi les stars du western au temps du muet.


En 1929 Harry aura tourné déjà près de 150 films, essentiellement des westerns. Il sera producteur d’une vingtaine d’entre eux,  il en écrira une dizaine et en réalisera trois.

Harry restera fidèle au genre à l'avènement du parlant il aura des partenaires débutants tels que Randolph Scott, John Wayne ou bien Joel McCrea.

Devenu star dans les années 40, John Wayne le retrouvera  devant les caméras pour 4 collaborations dont la dernière ‘Red River’ sera tournée en 1946.

Harry décède peu de temps après à l’âge de 69 ans. Il sera enterré en costume de cowboy devant des milliers de fans le 21 septembre 1948 dans sa ville natale.

John Ford dédicacera le film ‘Le fils du désert’ à son vieil ami « La mémoire d’Harry Carey brillante étoile du ciel de l’Ouest »


*Voici une filmographie sélective, vous imaginez bien qu'elle est trop longue pour figurer entièrement ici !


1948: Red River
1947: The Sea of Grass

1947: Angel and the Badman

1936: The Last Outlaw

1936: Ghost Town

1935: Wild Mustang

1931: The Vanishing Legion

1928: Burning Bridges

1922: Man to Man1

1921: The Fox

1921: Desperate Trails

1913: Three Friends

1912: My Hero

1912: Friends

1909: Bill Sharkey's Last Game




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!