Comme des feux dans la plaine

Comme des feux dans la plaine
Le dernier livre de Guy Vanderhaeghe vient de sortir en librairie. Ainsi s’achève avec brio une trilogie commencée avec ‘La dernière traversée (2006)’ et ‘Comme des loups (2008)’. Un livre de 560 pages édité chez Albin Michel au format de 15 x 22 cm. Le résumé: Guy Vanderhaeghe nous fait revivre les derniers feux de la conquête de l’Ouest. Pour échapper à l’influence d’un père autoritaire, magnat de l’industrie du bois, Wesley Case quitte les rangs de l’armée canadienne et part vers les régions sauvages de la Frontière. Arrivé à Fort Benton, dans le Montana, où il compte acheter un ranch et repartir de zéro, il se voit confier une mission qu’il ne peut refuser : assurer la liaison entre les militaires américains et canadiens, au moment où les tensions avec les Sioux sont à leur comble depuis la défaite du général Custer à Little Bighorn. Mais une jeune Américaine, épouse désenchantée d’un avocat véreux, dont il tombe fou amoureux, va réveiller les démons de son passé et enflammer la jalousie d’un dangereux rival…

Rechercher dans ce blog

vendredi 9 août 2013

The Vigilantes Return - Ray Taylor -1947

Jon Hall, Andy Devine, Margaret Lindsay, Jack Lambert, Paula Drew, Robert Wilcox

67 minutes

Andy fait la connaissance de Louise Holden, la nièce du juge Holden dans une diligence. Comme elle revient de Paris où elle a étudié la musique et qu'elle lit Les Essais de Montaigne il lui propose un petit air d’accordéon. A peine a-t-il commencé de jouer que la diligence est attaquée par des bandits qui dérobent le coffre. Alors que l'un des hommes tend la main pour se saisir d'un bijou porté par la demoiselle son chef lui fait signe de la laisser tranquille. 
Le garde se saisit de son fusil, un coup est tiré et les chevaux s'emballent avec Louise seule à bord.  Le chef des bandits se lance à la poursuite et réussit in extremis à la sauver puis s'en va avec elle sous les yeux éberlués du conducteur, du garde et de Andy restés seuls.
En ville un homme solitaire fait son apparition dans le saloon tenu par Kitty. Celle-ci le reconnait aussitôt car il s'agit de l'homme qu'elle a aimé à la Nouvelle-Orleans, le Marshall Johnnie Taggart, mais Johnnie lui demande de l'appeler Ace Braddock. 
Lorsqu'on annonce que la diligence a basculé dans un ravin les hommes du saloon bondissent sur leurs montures et galopent dans sa direction. En chemin ils rencontrent les trois infortunés hommes qui rentrent à pieds et qui leur indiquent la direction prise par les bandits. Taggart ne tarde pas à retrouver Louise partageant la selle de Curtwright l'homme qui l'aurait tirée des pattes du bandit. Curtwright est le partenaire de Kitty avec laquelle il tient le saloon.
Pendant ce temps, Andy, le second de Johnnie, se fait engager comme accordéoniste au saloon.
Le soir même Curtwright rend visite aux Holden mais le juge lui interdit de pénétrer dans la maison. Plus tard Johnnie sonne à sa porte et le juge le fait entrer car en réalité il l'a engagé pour lutter contre la pègre locale.
En soirée Johnnie danse avec l'une des filles du saloon ce qui n'est pas au goût de Ben, l'homme de main de Curtwright. Les deux hommes en viennent aux mains méchamment. Comme Johnnie/Ace refuse de porter plainte et qu'il a été reconnu le soir même par Curtwright, celui-ci décide de lui proposer un coup fumant : l'attaque de la banque. Malheureusement c'est un coup monté et malgré le fait que le juge et Andy soient au courant, les apparences sont contre le Marshall qui se voit accusé d'avoir tué le gardien de la banque. Le shérif, un homme à la solde de Curtwright l'enferme derrière les barreaux mais Andy avec l'aide de Kitty s'arrange pour le faire évader. Au cours de la poursuite Johnnie est blessé et se cache chez le juge, puis dans la chambre de Louise. Mais celle-ci va prévenir l'homme qu'elle aime qui n'est autre que Curtwright ...

Très sympathique film bourré d'action. Le principal moteur du film est l'amour que les femmes portent aux hommes de leur coeur. En effet que ce soit Louise ou Kitty, toutes deux font des folies pour les hommes qu'elles aiment. Ceux-ci ne semblent pas se rendre compte de leur chance !
La bagarre du saloon est impressionnante de réalisme et la course poursuite excellente, avec en highlight la traversée du saloon à cheval par les deux fuyards ! 

Jon Hall, plus connu pour ses rôles exotiques, et en particulier pour son rôle dans Hurricane de John Ford, se montre tout à fait plausible dans ce rôle dual de Marshall/bandit, plutôt Marshall en fait.
Les deux femmes sont excellentes, l’intéressante Margaret Lindsay qui interprète One Man Woman avec panache au saloon (il semble que ce soit elle qui chante ?) et Paula Drew qui ne tournera que dans 12 films seulement, la plupart du temps même pas créditée pour sa prestation.

On aperçoit brièvement Lane Chandler, John Hart et même aussi Bob Wilke qui veut passer la corde au coup de notre héros.
Le final tient en haleine avec une fin amusante !

Couleur : cinecolor 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!