Comme des feux dans la plaine

Comme des feux dans la plaine
Le dernier livre de Guy Vanderhaeghe vient de sortir en librairie. Ainsi s’achève avec brio une trilogie commencée avec ‘La dernière traversée (2006)’ et ‘Comme des loups (2008)’. Un livre de 560 pages édité chez Albin Michel au format de 15 x 22 cm. Le résumé: Guy Vanderhaeghe nous fait revivre les derniers feux de la conquête de l’Ouest. Pour échapper à l’influence d’un père autoritaire, magnat de l’industrie du bois, Wesley Case quitte les rangs de l’armée canadienne et part vers les régions sauvages de la Frontière. Arrivé à Fort Benton, dans le Montana, où il compte acheter un ranch et repartir de zéro, il se voit confier une mission qu’il ne peut refuser : assurer la liaison entre les militaires américains et canadiens, au moment où les tensions avec les Sioux sont à leur comble depuis la défaite du général Custer à Little Bighorn. Mais une jeune Américaine, épouse désenchantée d’un avocat véreux, dont il tombe fou amoureux, va réveiller les démons de son passé et enflammer la jalousie d’un dangereux rival…

Rechercher dans ce blog

samedi 14 septembre 2013

Crashing Thru - Ray Taylor - 1949


Whip Wilson, Christine Larsen, Andy Clyde, Tristam Coffin, Steve Darrell, Kenne Duncan
Scénario d'Adele Buffington
57 minutes
Deux hommes embusqués guettent le signal de leur complice, une jeune femme nommée Stella qui se trouve dans une diligence qui transfert de l'or. A son signal indiquant que le chargement est bien là, les deux hommes donnent l'attaque et descendent le garde à côté du conducteur. La diligence est dérobée et le conducteur, qui n'est autre que Whip, un investigateur de la Wells Fargo incognito apprend que son garde était le ranger Raymond, secrètement mandaté par les habitants d'une petite ville pour contrer les bandits qui y font la loi.
Le seul autre passager est un certain Winkle qui vient de faire l'acquisition de la forge locale et qui va découvrir qu'il s'est fait gruger par le propriétaire du saloon, Cliff, qui est aussi le petit ami de Stella.
Whip se fait donc passer pour Raymond et impose tranquillement sa loi. Ainsi il prend la défense de Winkle qu'il héberge dans la petite maison mise à sa disposition par les habitants de la ville et réussit à interdire la vente d'alcool le dimanche. Petit à petit Stella se rend compte que Cliff n'a aucun scrupule et fait la connaissance de l'homme qui tire les ficelles, qui n'est autre que Mason, le porte parole de la ville.
Les choses se compliquent lorsqu'une charmante demoiselle fait son apparition en prétendant être la sœur de Raymond ...

Un sympathique épisode, le premier de la série dans lequel Whip se fait appeler ... Whip. Il fait donc ainsi la connaissance de Winks qui semble un peu plus dégourdi que d'habitude. Le film comporte une chanson chantée très joliment par Christine Larsen et on a la chance d'entendre Whip chanter brièvement tout à la fin.
Kenne Duncan s’acquitte très bien de ce rôle de ranger mourant qui lui donne l'occasion de de démontrer ses talents d'acteur.
On ne s'ennuie pas une seconde. Décidément ces films mériteraient une bonne restauration, ils le valent bien !
"Poor Tarnished Butterfly" chanté par Christine Larsen
"Yippi-I-O-I-Ay" chanté par Whip Wilson

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!