Comme des feux dans la plaine

Comme des feux dans la plaine
Le dernier livre de Guy Vanderhaeghe vient de sortir en librairie. Ainsi s’achève avec brio une trilogie commencée avec ‘La dernière traversée (2006)’ et ‘Comme des loups (2008)’. Un livre de 560 pages édité chez Albin Michel au format de 15 x 22 cm. Le résumé: Guy Vanderhaeghe nous fait revivre les derniers feux de la conquête de l’Ouest. Pour échapper à l’influence d’un père autoritaire, magnat de l’industrie du bois, Wesley Case quitte les rangs de l’armée canadienne et part vers les régions sauvages de la Frontière. Arrivé à Fort Benton, dans le Montana, où il compte acheter un ranch et repartir de zéro, il se voit confier une mission qu’il ne peut refuser : assurer la liaison entre les militaires américains et canadiens, au moment où les tensions avec les Sioux sont à leur comble depuis la défaite du général Custer à Little Bighorn. Mais une jeune Américaine, épouse désenchantée d’un avocat véreux, dont il tombe fou amoureux, va réveiller les démons de son passé et enflammer la jalousie d’un dangereux rival…

Rechercher dans ce blog

samedi 31 août 2013

Empty Saddles - Lesley Selander - 1936






Buck Jones, Louise Brooks, Charles Middleton, 
Frank Campeau, Ben Corbett,

67 minutes

Buck Devlin découvre un ranch abandonné : intrigué il pénètre dans la maison délabrée et ne tarde pas à voir le fantôme d'un gars qui rentre dans la pièce principale et qui s'effondre sur le sol. Effrayé Buck s'éloigne au plus vite du ranch et fait la connaissance de Boots (Brooks) et de son père Swaps Boone qui vivent non loin du ranch. Sur la suggestion de Swaps, Buck acquière le ranch pour en faire un ranch à touristes (Dude ranch). Il rénove les bâtisses et se charge de la promotion des lieux. Les premiers citadins ne tardent pas à affluer mais une mise en scène sensée recréer les temps où seul le revolver faisait la loi tourne mal ...

Certaines revues ne sont pas tendres avec ce film pourtant plus original que bon nombre d'autres plus ennuyeux. La base est de confronter des gens de l'Est avec ceux de l'Ouest, ce qui donne lieu à des quiproquos amusants. Le petit orchestre chargé de mettre l'ambiance est très couleur locale, et franchement j'ai passé un bon moment. Louise Brooks a changé depuis Loulou, un rôle qu'elle a pourtant tourné 7 ans auparavant, mais elle est toujours séduisante et agit d'une façon naturelle qui lui va bien. Elle ne tournera pour ainsi dire plus après ce film.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!