Comme des feux dans la plaine

Comme des feux dans la plaine
Le dernier livre de Guy Vanderhaeghe vient de sortir en librairie. Ainsi s’achève avec brio une trilogie commencée avec ‘La dernière traversée (2006)’ et ‘Comme des loups (2008)’. Un livre de 560 pages édité chez Albin Michel au format de 15 x 22 cm. Le résumé: Guy Vanderhaeghe nous fait revivre les derniers feux de la conquête de l’Ouest. Pour échapper à l’influence d’un père autoritaire, magnat de l’industrie du bois, Wesley Case quitte les rangs de l’armée canadienne et part vers les régions sauvages de la Frontière. Arrivé à Fort Benton, dans le Montana, où il compte acheter un ranch et repartir de zéro, il se voit confier une mission qu’il ne peut refuser : assurer la liaison entre les militaires américains et canadiens, au moment où les tensions avec les Sioux sont à leur comble depuis la défaite du général Custer à Little Bighorn. Mais une jeune Américaine, épouse désenchantée d’un avocat véreux, dont il tombe fou amoureux, va réveiller les démons de son passé et enflammer la jalousie d’un dangereux rival…

Rechercher dans ce blog

lundi 30 juin 2014

Albert Dekker

                                Albert Dekker 1905-1969

“Le vilain à tout faire”

De son véritable nom Albert Van Ecke, il est né le 20 décembre 1905 à New York.
Albert débute sur les planches de Broadway en 1927 sur lesquelles il va pendant une dizaine d’années perfectionner sa technique de jeu.
Grâce à cela en 1937 il part pour Hollywood chercher la gloire et trouvera ainsi son premier rôle en interprétant un Français dans ‘The Great Garrick’.
Avec sa diction très spécifique il va jouer souvent des étrangers angoissants.
Dans les années 40 il se tourne vers les westerns en débutant dans ‘Rangers of Fortune' aux cotés de Fred MacMurray.
Ainsi il va devenir le méchant idéal : Le crapuleux, escroc et bandit cruel et même propriétaire de saloon corrompu.

Albert sera 2 fois aux cotés de John Wayne dans ‘In Old California’ et ‘In Old Oklahoma’. Il va côtoyer Clark Gable dans ‘Honky Tonk’ et même Robert Mitchum en 1959 dans ‘The Wonderful Country ‘ pour finir aux cotés de William Holden en 1969.
Il sera mémorable dans les films noirs (il en tournera autant que des westerns) comme  dans ‘Les tueurs’ de 1946 comme chef de gang et Robert Aldrich l’entrainera ‘En quatrième vitesse’.
Dans les années 50 il prendra un virage pour tourner des rôles plus complexes comme ‘A l’est d’Eden’ d’Elia Kazan où bien aux cotés du réalisateur Joseph Mankiewicz pour ‘Soudain l’été dernier’.
Par la suite il se tournera vers la petite lucarne pour quelques séries, western ou espionnage, et y passera une dizaine d’années.    
En 1969 Albert va décéder d’une mort mystérieuse, cette même année sortira son dernier western ‘The Wild Bunch’ du mythique Sam Peckinpah. 

 


Son ensemble de westerns:  
1969 The Wild Bunch
1959 The Wonderful Country
1959 These Thousand Hills
1950 The Furies
1950 The Kid from Texas
1948 Fury at Furnace Creek
194è The Fabulous Texan
1947 Wyoming
1947 California
1945 Salome Where She Danced
1943 The Woman of the Town
1943 In Old Oklahoma
1943 The Kansan
1943 Buckskin Empire
1942 In Old California
1941 Honky Tonk
1940 Rangers of Fortune


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!