Comme des feux dans la plaine

Comme des feux dans la plaine
Le dernier livre de Guy Vanderhaeghe vient de sortir en librairie. Ainsi s’achève avec brio une trilogie commencée avec ‘La dernière traversée (2006)’ et ‘Comme des loups (2008)’. Un livre de 560 pages édité chez Albin Michel au format de 15 x 22 cm. Le résumé: Guy Vanderhaeghe nous fait revivre les derniers feux de la conquête de l’Ouest. Pour échapper à l’influence d’un père autoritaire, magnat de l’industrie du bois, Wesley Case quitte les rangs de l’armée canadienne et part vers les régions sauvages de la Frontière. Arrivé à Fort Benton, dans le Montana, où il compte acheter un ranch et repartir de zéro, il se voit confier une mission qu’il ne peut refuser : assurer la liaison entre les militaires américains et canadiens, au moment où les tensions avec les Sioux sont à leur comble depuis la défaite du général Custer à Little Bighorn. Mais une jeune Américaine, épouse désenchantée d’un avocat véreux, dont il tombe fou amoureux, va réveiller les démons de son passé et enflammer la jalousie d’un dangereux rival…

Rechercher dans ce blog

mercredi 22 avril 2015

Apache Drums / Quand les tambours s'arrêteront - Hugo Fregonese - 1951



 Stephen McNally, Coleen Gray, Willard Parker, Armando Sylvestre, James Griffith, Arthur Shields
75 minutes
La petite ville de Spanish Boot est bien tranquille. Lorsqu'un coup de feu éclate les hommes se précipitent au saloon et trouvent Sam Leeds, un joueur l'arme fumante à la main car il vient d'abattre un adversaire visiblement mauvais perdant. 
Joe Madden, le Maire qui n'est autre que le maréchal ferrant, décide de chasser de la ville ce joueur qui a décidément un peu trop de chance et lui donne jusqu'à midi pour quitter la ville. 
A midi une diligence emmène les filles du saloon que la ville ne peut tolérer non plus mais à l'heure dite, Sam qui n'est pas prêt à laisser derrière lui Sally, tente de reprendre sa place. Joe le désarme et le force à quitter Spanish Boot.
Non loin de la ville Sam trouve la diligence renversée et les passagères assassinées. L'homme à tout faire de la troupe a juste le temps de lui dire qu'ils ont été attaqués par des centaines d'apaches Mescaleros qui se sont soulevés. 
Sam revient alors en ville pour donner l'alarme, en chemin il voit une diligence attaquée et retourne à bride abattue en ville où Joe ne le croit pas. 
Alors qu'il est sur le point d'être lynché, les chevaux amènent la diligence criblée de flèches, bien sûr du coup il est certain que les indiens sont très près et la ville organise sa défense.
Un messager est envoyé prévenir le Fort non loin. Bert Keon se propose de s'y rendre, bien que le scout Pedro, un Mescalero lui-même, prévienne Sam que le Lieutenant Glidden ne va pas tarder car il est sensé le rejoindre en ville. 
Bert Part mais ne revient pas le lendemain comme prévu. Par contre il est retrouvé au fond du puits dont l'eau est maintenant imbuvable. 
Sam décide d'offrir une bière à Pedro, ce qui est strictement interdit par la loi. Pedro a le temps de boire une bière avant que le révérend et des hommes viennent demander de l'eau à la cantina pour les enfants et les femmes. 
Comme il en reste très peu Sam et quelques hommes de la communauté décident de sortir de la ville et d'aller chercher de l'eau dans un canyon à quelque distance. 
Sur le chemin du retour le petit groupe est attaqué, Sam tombe de son cheval et le révérend saute à terre pour couvrir les arrières des hommes et de l'eau. 
Les deux hommes parviennent à tirer sur l'homme qui semble être le chef des indiens qui s'en vont alors.
Dans le désert ils finissent par voir une autre troupe venir à leur rencontre et croient que les indiens reviennent les achever. Maintenant qu'il croit sa dernière heure venue, Sam avoue au révérend que jusqu'ici il ne s'est jamais intéressé à son prochain. 
Telle une seconde chance envoyée par le Tout Puissant, la cavalerie fait son apparition en lieu et place des indiens (Tatsoin !) ... Joe Madden convainc le Lieutenant Glidden d'emprisonner Sam pour avoir donné de l'alcool à un indien. Glidden n'a pas d'autre choix que d'obtempérer à contre coeur. 
Mais alors que toute la communauté enterre Bert et que Sam est menotté au comptoir de la cantina, les indiens attaquent et c'est la débandade.  
Sam et Sally (!) rejoignent les rescapés et se réfugient dans la maison qui leur tient de lieu de culte. 
Visiblement la répartie va être difficile : les fenêtres sont très haut placées, il n'y a pas d'autre issue bref, la petite communauté est faite comme un rat ...

Étonnant western assez court. C'est l'histoire d'un homme centré sur lui-même qui recevra une deuxième chance lui permettant de démontrer ses bons côtés. 
Intéressant aussi de découvrir cette communauté de bien pensants qui n'acceptent pas cet homme qui n'est pas comme eux, ni d'ailleurs l'indien Pedro auxquels ils n'accordent pas leur confiance bien qu'il soit scout à l'armée. 
Les deux hommes vont donc se témoigner une certaine sympathie.
Le révérend se montre bien vindicatif dans ce film mais les événements finiront par changer ses idées préconçues.
Comme le dira Glidden, une promesse faite par un indien vaut souvent bien mieux que celle d'un blanc. Le révérend a bien de la peine à le croire mais quand viendra la minute où tout semblera perdu, il s'agenouillera auprès de Pedro ....
Willard Parker a le rôle du grand costaud maréchal ferrant (on se demande pourquoi MacNally s'en prend à lui tant il parait évident qu'il va se faire assommer facilement par son adversaire), on aperçoit James Best dans le rôle de Bert, le jeune homme enthousiasme qui veut porter le message au fort. Armando Sylvestre aurait mérité davantage de place à l'écran, j'aurais été ravie que son personnage soit beaucoup plus développé. Colleen Gray est fort jolie et apporte la douceur féminine nécessaire à tout film western !
Les scènes de l'attaque des indiens sont impressionnantes, les images magnifiques, la lumière limpide, ce qui rajoute au plaisir de voir ce film ...

Les cascades:
Clem Fuller
Chuck Hayward
Alex Sharp
Lieux de tournage:
Tucson, Arizona
Cortaro, Arizona
Marana, Arizona
Red Rock Canyon State Park - Highway 14, Cantil, Californie

1 commentaire:

  1. Ce film m’a donné la plus grande trouille de mon enfance !... les indiens sautaient des lucarnes et moi je tremblais de peur !....

    RépondreSupprimer

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!