Les frères Sisters

Les frères Sisters
Voici une bonne lecture western à ranger dans votre bibliothèque et à lire pour les beaux jours. Un roman de Patrick DeWitt paru aux éditions ‘Actes sud’ en 2012 avec 368 pages dans un format broché de 22 x 12cm. Le résumé : Oregon, 1851. Eli et Charlie Sisters, redoutable tandem de tueurs professionnels aux tempéraments radicalement opposés mais d’égale (et sinistre) réputation, chevauchent vers Sacramento, Californie, dans le but de mettre fin, sur ordre du “Commodore”, leur employeur, aux jours d’un chercheur d’or du nom de Hermann Kermit Warm. Tandis que Charlie galope sans états d’âme – mais non sans eau-de-vie – vers le crime, Eli ne cesse de s’interroger sur les inconvénients de la fraternité et sur la pertinence de la funeste activité à laquelle lui et Charlie s’adonnent au fil de rencontres aussi insolites que belliqueuses avec toutes sortes d’individus patibulaires et de visionnaires qui hantent l’Amérique de la Ruée vers l’or.

Rechercher dans ce blog

lundi 2 novembre 2015

Whistlin' Dan /La marque fatale - Phil Rosen - 1932

 
Dans une petite ville à la frontière mexicaine, Whistlin' Dan et ses amis July et Bob reçoivent un salaire pour leur bon travail. 
Pendant que Dan apporte l'argent à la banque et qu'il paie une traite sur leur ranch, Bob va acheter un petit cadeau pour sa fiancée Carmelita, une danseuse qui vit de l'autre côté de la frontière. 
En sortant il mentionne l'argent que les trois amis ont gagné au shérif ce qui tombe à l'oreille d'un bandit faisant partie de la bande d'un certain Karloff.
Le bandit informe son chef qui kidnappe le pauvre garçon qu'il force à écrire une note pour demander à Dan d'apporter l'argent comme rançon sinon les bandits le tueront. 
Dan essaie de récupérer l'argent mais devant l'obstination du banquier il finit par le dérober et galope à fond de train, suivi par July, pour sauver son ami. Malheureusement il arrive trop tard car le bandit a appris que le cadeau est destiné à Carmelita qu'il considère comme sienne et fait abattre Bob.
Arrivés trop tard, Dan et July découvrent une tombe surmontée du chapeau de leur ami. 
Ils ne leur reste plus qu'à retourner en ville et rendre l'argent. 
Le shérif se voit dans l'obligation de les arrêter et les met derrière les verrous. En prison un homme de Karloff est aussi emprisonné et leur annonce de ne pas s'inquiéter car Karloff ne les laissera pas tomber. 
En effet le bandit et sa bande font ouvrir les cellules et délivrent les trois hommes. Dan dit s'appeler Black et présente July sous le nom de Pecos. Karloff les emmène de l'autre côté de la frontière où les hommes se rendent à la cantina où chante Carmelita ...


Un film pas très palpitant. Pourtant il y a quelques scènes intéressantes, dont celle de la mise à mort de Bob particulièrement terrible : Le pauvre garçon fait face à une dizaine de revolver qui tirent tous en même temps. Les bandits portent un K tatoué au fer rouge sur leurs poitrines, preuve qu'ils appartiennent au gang.
L'action est sensée, Dan fait ce qu'il peut pour sauver son ami et cherchera à le venger. Bien sûr le bandit finira par découvrir qu'il n'est pas celui qu'il prétend être.
On se demande quand même pourquoi ce bandit mexicain porte un nom russe ?

Titre français : La marque fatale ou Dan le siffleur 
65 minutes



Ken Maynard ...     Whistlin' Dan Savage
Joyzelle Joyner   ...  Carmelita
George Renavent...  Captain Serge Karloff
Harlan Knight      ...    July, Posing as Pecos
Don Terry      ...    Bob Reid
Victor Adamson...   Barfly
Jessie Arnold  ...    Old Horty

A noter l'orthographe des noms sur l'affiche française !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!