Te Ata 2016

Te Ata 2016

Un film historique que je viens de découvrir sur un site internet et qui a l'air fort intéressant.

Je pense que l’on ne le visionnera pas dans nos salles mais par contre un jour en DVD ou en BR.

Un drame réalisé par Nathan Frankowski

Avec :

Q'orianka Kilcher,

Gil Birmingham,

Graham Greene

Le résumé

Te Ata (TAY 'AH-TAH) est basé sur l'histoire de Mary Thompson Fisher (1895-1995) d’origine Indienne née dans l’Oklahoma.

C’est une femme qui a traversé des barrières culturelles pour devenir l'une des plus grandes artistes américaines de tous les temps.

Née dans le territoire Indien, bercée par les chansons et les histoires de sa tribu Chickasaw.

Te Ata a gagné une renommée internationale en présentant un spectacle narratif unique au public à travers les États-Unis, le Canada et l'Europe basé sur l’héritage de la culture Indienne de ses ancêtres.

Rechercher dans ce blog

mercredi 30 décembre 2015

Yakima Canutt

Yakima Canutt 1895 - 1986


‘Un cascadeur téméraire ’

Le cascadeur le plus célèbre de l’histoire du cinéma est né le 29 novembre 1895 à Colfax dans l’état de Washington.
De son vrai nom Enos Edward Canutt fils de John Lemuel Canutt et de Nettie Stevens Ellen, Yak grandira dans le ranch familial aux cotes de ses 3 frères et de sa sœur.
En 1911, à 16 ans à peine, Yak, solide athlète, va commencer à dompter des broncs et deviendra un virtuose du bronc buster bien avant que le rodéo ait pris la vedette.
Lors d’un rodéo il prendra le sobriquet de ‘Yakima’ à force d'entendre ses amis le surnommer ‘le cowboy de Yakima’, ville où il a habité et nom d’origine indienne venant de la réserve Yakama.
En 1915 il va abandonner le rodéo pour suivre les conseils de Tom Mix et devenir figurant  dans l'un de ses films "Foreman of Bar Z Ranch", très vite il se voit confier des rôles de second plan et de doublure.
Grâce à sa prestance et à sa carrure il deviendra la vedette de quelques westerns muets.
Yak, hélas, ne franchira pas le cap du parlant mais il a déjà derrière lui un actif de plus de quarante de films.
Au début des années 30 à l’essor des serials où il faut constamment de nouvelles péripéties et trouver des cascadeurs intrépides, Yak va découvrir sa voie en devenant concepteur et auteur de cascades.
En 1932, dans les studios Monogram Picture il va faire la rencontre de John Wayne qui va l’embaucher comme cascadeur pour lui servir de doublure dans une série de films où John avait la vedette.
Nos 2 hommes se lièrent d’amitié et sur les lieux des tournages ils passèrent des nuits à boire autour d’un feu, cette amitié  durera près de 40 ans.
Quand Wayne connu son heure de gloire avec ‘Stagecoach’ en 1939 il fit engager Yak comme cascadeur et comme réalisateur de seconde équipe pour animer de sa magie la scène de la poursuite.
Yak va ainsi débuter sa grande sa carrière à Hollywood pendant plus de 10 ans et plus de 150 films entre la fonction de cascadeur, d’acteur et de réalisateur.
Lorsque survient en 1943 une chute lors d’un tournage il va se blesser gravement et doit renoncer à effectuer lui-même ses cascades.
Yak va se contenter d’être coordinateur et réalisateur de seconde équipe.
Cette fois crédité dans les génériques il va participer à des films prodigieux tel que : les courses de chars de ‘Ben Hur’ de ‘Spartacus’ les déraillements de "Rio Lobo" et de "Breakheart Pass" et bien d’autres….
En 1966 Hollywood l’honore par un Oscar pour l’ensemble de sa carrière. Il va passer le flambeau à ses 2 fils Jor et Tap qui  suivront sa voie.
Yak va terminer sa carrière en 1975 avec "Breakheart Pass"  après quoi il prendra une retraite bien méritée.
Yak va s’éteindre à 90 ans à Hollywood le 24 mai 1986.
Avec son surnom, Yak va laisser des traces chez nombre d’indiens Palouses et Nez Percés qui donnèrent ce nom à leurs enfants pensant que ce dernier était d’origine Indienne.



En 1979 il écrira son autobiographie ‘Stunt Man, The Autobiography of Yakima Canutt’ édité chez (Walker and Company)

Le lien où l’on parle de Yak sur notre blog :
http://western-mood.blogspot.fr/search/label/Yakima%20Canutt

Yak en action.



La liste sera bien trop longue
Quelques westerns muets ou  Yakima est en vedette principale.


A Two-Fisted Sheriff (1925)
Ridin' Mad (1924)
Branded a Bandit (1924)
Canyon Hawks (1930)
Wild Horse Canyon (1925)
The Devil Horse (1926)
Desert Greed (1926)
The Iron Rider (1926)
The Riding Comet (1925)
The Outlaw Breaker (1926)
The Fighting Stallion (1927)
Hell Hounds of the Plains (1927)





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!