Les frères Sisters

Les frères Sisters
Voici une bonne lecture western à ranger dans votre bibliothèque et à lire pour les beaux jours. Un roman de Patrick DeWitt paru aux éditions ‘Actes sud’ en 2012 avec 368 pages dans un format broché de 22 x 12cm. Le résumé : Oregon, 1851. Eli et Charlie Sisters, redoutable tandem de tueurs professionnels aux tempéraments radicalement opposés mais d’égale (et sinistre) réputation, chevauchent vers Sacramento, Californie, dans le but de mettre fin, sur ordre du “Commodore”, leur employeur, aux jours d’un chercheur d’or du nom de Hermann Kermit Warm. Tandis que Charlie galope sans états d’âme – mais non sans eau-de-vie – vers le crime, Eli ne cesse de s’interroger sur les inconvénients de la fraternité et sur la pertinence de la funeste activité à laquelle lui et Charlie s’adonnent au fil de rencontres aussi insolites que belliqueuses avec toutes sortes d’individus patibulaires et de visionnaires qui hantent l’Amérique de la Ruée vers l’or.

Rechercher dans ce blog

mardi 1 mars 2016

Return of the Texan - Delmer Daves - 1952

Après quelques années passées à Kansas City, un jeune veuf, Sam Crockett, revient au Texas dans la propriété familiale avec son grand-père et ses deux jeunes garçons, Steve et Yoyo.
A leur arrivée ils constatent que le bétail du ranch Marshall ne s'est pas gêné pour paitre sur leurs terres et que la maison, en très mauvais état, nécessite une réfection du toit.
Le soir même la petite famille se rend au café puis au cinéma car le grand-père a très envie de voir le western qui passe dans la petite salle locale. En s'asseyant Sam prend sa boucle de ceinturon dans les cheveux d'une spectatrice située devant lui et qui lui tape dans l'oeil.
De retour chez elle, la petite famille passe sa première nuit à poser des casseroles pour récolter l'eau du toit qui dégouline à l'intérieur de la maison.
Le lendemain, Sam retrouve une vieille connaissance, Rod Murray, un garçon qui a gravi tous les échelons sociaux lorsqu'il a épousé la fille du ranch Marshall qui jouxte leur propriété.
Alors qu'il retape le toit, un gentil voisin propose de l'aide et indique à Sam que Rod pourrait lui fournir du travail. Ainsi le jeune père se présente au ranch Marshall où Rod lui propose de poser une clôture. Sam accepte le travail à la condition qu'il puisse travailler à mi-temps et promet qu'il sera terminé en octobre. Au ranch il fait la connaissance de la jeune fille rencontrée la veille qui n'est autre que la belle-soeur de Rod.
Entre celle-ci et Sam le courant passe mais comment gérer une ferme, des enfants, un grand-père, ancien Texas Ranger, qui passe son temps à enfreindre des lois pour aller chasser sur les terres du voisin, oublier sa première femme, rembourser son emprunt hypothécaire, cultiver des courges, élever des dindes ... ??? Je vous le demande ?

Western contemporain. Des voitures, des chevaux, pas de revolvers mais un fusil de chasse, une belle bagarre à la fin. Sam Crockett est un bosseur qui ne s'autorise pas à refaire sa vie auprès d'une autre femme tant la sa première femme est encore présente dans son esprit. Je dirais donc plutôt que c'est un western contemporain romantique et familial. Je rajouterai, vu la succession de drames, un film mélodramatique.

D'un point de vue logique, beaucoup d'incongruités parsèment le scénario. Le film a l'air d'être tourné par un citadin qui romance la vie à la campagne.
A peine arrivés le petit groupe repart en ville (c'est la fée du logis qui nettoie et met en place les draps de lit ?), avec quel argent font-ils la rénovation du toit, etc.
Dans le même esprit lorsque le grand-père mène les mules dans l'écurie, on voit bien qu'il ne s'en occupe pas vu qu'à peine rentré il ressort aussitôt, ou bien lors de la scène de la cuisine du gibier qu'il vient tout juste d'abattre (c'est le pro de l'éviscérage sans doute). Sans parler qu'il abat un chevreuil pour Thanksgiving alors qu'ils élèvent des dindes ? et que dire de ces courges qui restent dans le champ alors qu'il y a promesse de vente ? l'acheteur va les ramasser lui-même sans doute ? 

Pourtant c'est un film agréable et sympathique à regarder. Dale Robertson est mignon comme tout dans ce rôle de père et petit-fils aimant et travailleur. Joanne Dru se montre tout à fait à l'aise dans ce rôle de jeune fille gâtée par la nature et par la fortune. Richard Boone excelle à incarner des hommes durs et les enfants sont charmants. Robert Horton est le gentil docteur du patelin que la belle du coin est sur le point d'épouser. Le seul bémol à mes yeux c'est Walter Brennan qui geint un peu trop ...

Don't Fence Me In de Cole Porter est visiblement chanté par Joanne Dru et Dale Robertson. Malgré la belle voix connue de Dale, il me semble qu'il est doublé quand même ?

Le lieu de tournage:
Springerville, Arizona

Texas

88 minutes

Dale Robertson ...
Sam Crockett

Joanne Dru ...
Ann Marshall

Walter Brennan ...
Grandpa Firth Crockett

Richard Boone ...
Rod Murray

Tom Tully ...
Stud Spiller

Robert Horton ...
Dr. Jim Harris

Helen Westcott ...
Averill Murray

Lonnie Thomas ...
Yo-Yo Crockett

Dennis Ross ...
Steve Crockett
poster belge

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!