Les frères Sisters

Les frères Sisters
Voici une bonne lecture western à ranger dans votre bibliothèque et à lire pour les beaux jours. Un roman de Patrick DeWitt paru aux éditions ‘Actes sud’ en 2012 avec 368 pages dans un format broché de 22 x 12cm. Le résumé : Oregon, 1851. Eli et Charlie Sisters, redoutable tandem de tueurs professionnels aux tempéraments radicalement opposés mais d’égale (et sinistre) réputation, chevauchent vers Sacramento, Californie, dans le but de mettre fin, sur ordre du “Commodore”, leur employeur, aux jours d’un chercheur d’or du nom de Hermann Kermit Warm. Tandis que Charlie galope sans états d’âme – mais non sans eau-de-vie – vers le crime, Eli ne cesse de s’interroger sur les inconvénients de la fraternité et sur la pertinence de la funeste activité à laquelle lui et Charlie s’adonnent au fil de rencontres aussi insolites que belliqueuses avec toutes sortes d’individus patibulaires et de visionnaires qui hantent l’Amérique de la Ruée vers l’or.

Rechercher dans ce blog

lundi 25 juillet 2016

Until they Get Me - Frank Borzage - 1917


En Alberta au Canada, le 7 septembre 1885, un homme nommé Kirby galope à fond de train et nécessite de changer de cheval à plusieurs reprises.
Apercevant un groupe d'hommes, il négocie rapidement l'échange de son cheval et s'apprête à repartir, mais le propriétaire souhaite encore boire un coup et tend sa fiasque à Kirby qui refuse de boire. 
L'homme insiste, kirby s'énerve et la fiasque se brise en tombant au sol. Menacé par l'homme furieux Kirby l'abat en légitime défense. Tout de suite la police montée en la personne de Selwyn (King) dont c'est l'un des premiers jours de service est à ses trousses et le suit jusqu'à sa maison où il se rendait pour retrouver sa femme qui devait accoucher. Le bébé est bien né mais la femme de Kirby est morte en couches. 

L'indienne qui avait pris soin de son fils s'arrange pour que Selwyn croie que Kirby s'enfuit alors que celui-ci faisait ses derniers adieux à la décédée.
Penaud Selwyn revient au poste. Pendant ce temps de l'autre côté de la frontière, Margy (Clarke), une jeune fille exploitée par une femme terriblement exigeante qui ne lui laisse aucun répit, prépare son évasion. Alors qu'elle s'apprête à emprunter un cheval elle fait la connaissance de Kirby qui s'enfuit avec elle. 
De retour au Canada il lui conseille de se rendre au poste des mounties qui l'aideront et lui confie son histoire en précisant qu'il se rendra tous les ans voir son fils, jusqu'à ce qu'il soit arrêté (until they get me). 
Selwyn prend soin de la jeune fille qu'il ramène au poste. Margy est tellement heureuse de se retrouver parmi eux, qu'elle propose activement d'aider madame Draper la femme du commandant du poste qui finit par accepter. Personne ne regrettera jamais sa présence au sein des mounties tant Margy est apprécie.. 
Un moment d'attendrissement peut vous faire oublier votre devoir ..
Les œuvres de Borzage sont toujours d'une grande richesse émotionnelle. Dites-moi qui d'autre aurait pu dans une histoire aussi simple apporter autant de compassion, d'amour et de partage ?
Chaque plan vous laisse le temps de savourer et de partager les émotions des personnages. Plusieurs scènes montrant des bébés vous font comprendre que le temps est porteur d'espoir et que le moment présent est à savourer intensément. 
Personnellement les films de Borzage m'apportent toujours une espèce de paix de l'âme qui fait du bien.
 
Margy s'en va ..
L'histoire est extrêmement simple mais n'a rien de mièvre. Les personnages sont tous droits et honnêtes, et font en sorte de le rester. Pauline Starke est adorable déguisée en garçon lors de son évasion et en petite sauvageonne, et le temps qui passe est très bien montré avec l'évolution de cette jeune fille qui finit en jeune femme épanouie, un soir de Noel, sous les yeux admiratifs de toute la troupe. 
Joe King est charmant dans le rôle de Selwyn, le mountie qui cherche à effacer de son dossier l'impair de l'arrestation manquée.
Kirby est l'homme traqué qu'il incarne de manière très crédible. La fin très touchante est d'une grande richesse émotionnelle, mais sans aucune lourdeur. Que du bonheur !
La rencontre..
58 minutes
Pauline Starke            ...Margy
Jack Curtis     ...Kirby
Joe King         ...Selwyn
Wilbur Higby ...Draper
Anna Dodge   ...Mrs. Draper
Walter Perry  ...Sergeant Blaney
Une jeune femme doit savoir tout faire, y compris jouer aux dames !
Un baiser pour remonter le moral du perdant ..
hum, j'ai une question, enfin je la poserai peut-être ..
l'expérience regardant la jeunesse ..
Au bout du compte ..
Happy ending !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!