Edmund Cobb et Grace Cunnard

Edmund Cobb et  Grace Cunnard
Une magnifique photo de studio du fameux badman Edmund Cobb et de sa partenaire Grace Cunnard lors du tournage du serial muet de 1926 ‘Fighting with Buffalo Bill’.

Rechercher dans ce blog

vendredi 29 juillet 2016

The Toll Gate / Son dernier exploit - Lambert Hillyer - 1920


Black Deering (Hart), le chef d'une bande de voleurs, décide de changer de vie après un dernier larcin qui a rapporté une bonne somme d'argent à chacun. Jordan (Singleton), son homme de main, ne l'entend pas ainsi et propose une attaque de train le lendemain. Le gang vote en sa faveur et Black Deering adhère à la majorité. L'attaque du train tourne mal car Jordan a vendu la bande à l'armée qui capture Black Deering et récompense Jordan pour son aide.
Le capitaine reconnait alors Black Deering, qui quelques années auparavant avait sauvé un fort d'une attaque d'indiens qui aurait pu virer au massacre. Lui et ses hommes s'arrangent pour lui permettre de s'évader en faisant semblant de se concentrer sur un jeu de dés.
Black Deering rejoint alors la frontière et, bien qu'épuisé, ne tarde pas à tomber sur la cantina Jordan tenue par son ennemi qui continue à sévir du mauvais côté de la loi. Aveuglé par la haine, Black Deering met le feu au bar et s'enfuit, poursuivi à la fois par le shérif (Richardson) et ses acolytes et par Jordan et sa troupe.
Son cheval se blesse et il continue à pied. Dans un lac devant lui se noie un petit enfant. Black saute à l'eau et le sauve ...
By Their Fruits ye shall know them ... Et le final est en accord avec cette phrase récurrente: sur le chemin de la rédemption, un prix à payer bien lourd ....
Though the Toll Gate that bars the Portal of Tomorrow
and inexorably claims tribute for the Sins of Yesterday


Le tournage: Sonora, California, USA


Je suis fan de cette manière de raconter une histoire de manière simple et directe. Pas de fioriture, juste les faits qui s'enchainent parfaitement. Personne mieux que William S. Hart ne peut incarner cet homme simple habité par la haine qui peut se montrer d'une grande douceur lorsqu'il s'adresse à son cheval ou à un enfant.
Trahi, il ne fait confiance à personne et lorsqu'il rencontre Mary, qui elle n'a jamais rencontré d'homme bon, l'échange de leurs regards est particulièrement émouvant.
Le final est franchement grandiose. Après être revenu pour être pendu et s'être mis entre les mains du shérif, Deering est simplement en attente.
Ayant gagné l'estime de tous, le shérif lui dit que s'il reste de ce côté de la frontière, il est un homme libre.
Un de ses hommes lui apporte alors le revolver de l'un d'eux qui n'en aura plus besoin, un autre donne son chapeau, et un autre encore lui amène un cheval. Mary Brown reprend espoir et regarde avec intensité Deering qui prend dans ses bras plusieurs fois le petit garçon. Le temps est comme en suspension ...
Anna Q. Nilsson est une actrice que j'aime beaucoup. Un visage d'ange, un grande douceur et une certaine détermination quand même. Elle se montre particulièrement indépendante dans ce film.
Joseph Singleton avec son apparence d'homme bien élevé, compose un opposant de poids. Quant au shérif incarné par Jack Richardson, il inspire le respect en représentant de la loi et de la justice.
Le petit bonhomme avec les traits de  Richard Headrick est adorable...
Très bon !
Ce film est sensé être teinté. La version d'Alpha Video (ci-dessous) ne semble pas l'être. De plus elle n'est pas très nette mais "regardable" toutefois.
73 minutes
William S. Hart          ...      Black Deering
Anna Q. Nilsson         ...      Mary Brown
Joseph Singleton        ...      Tom Jordan
Jack Richardson        ...    The Sheriff
Richard Headrick      ...        The Little Feller

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!