Edmund Cobb et Grace Cunnard

Edmund Cobb et  Grace Cunnard
Une magnifique photo de studio du fameux badman Edmund Cobb et de sa partenaire Grace Cunnard lors du tournage du serial muet de 1926 ‘Fighting with Buffalo Bill’.

Rechercher dans ce blog

mercredi 13 juillet 2016

The Virginian - Cecil B. DeMille - 1914

Dustin Farnum   ...  The Virginian
Horace B. Carpenter   ...  Mexican Henchman
Cecilia de Mille ...  Little Girl
Sydney Deane      ...     Uncle Hughey
Tex Driscoll    ...   Henchman Shorty
William Elmer   ...  Trampas
James Griswold    ...   Stage Driver
Jack W. Johnston   ...  Steve
Anita King      ...   Mrs. Ogden
Hosea Steelman    ...   Lin
Winifred Kingsto ...   Molly Wood

55 minutes
A Bear Creek, le Virginien (Farnum) est un sympathique cowpuncher. Après son travail il se rend en ville et fait la fête en compagnie de ses amis, en particulier Steve (Johnston). Ils jouent aux cartes avec d'autres gars et aussi un certain Trampas (Elmer) le mauvais bougre du coin.
Le soir pour être tranquille dans un lit et jouir de son utilisation tout seul (un panneau indique qu'il est interdit de se mettre à trois dans un seul lit), il met ses éperons et s'arrange pour que les autres dormeurs s'éloignent. Bref, il mène un vie simple rythmée par le travail et les sorties des fins de semaine.
Dans l'Est, Molly Wood (Kingston) est professeure de piano. Visiblement ses élèves ne font pas beaucoup de progrès et Molly déprime jusqu'au jour où son embauche est acceptée par la commission de Bear Creek. Elle prend donc le train puis la diligence qui l'emmène à l'Ouest dans la petite communauté. Le cocher est saoul et la diligence s'embourbe dans la rivière. Le Virginien la tire de là et fait la rencontre de la jeune femme qu'il reverra quelques jours plus tard, lors d'un BBQ (écrit Barbeque dans le film) géant. Le Virginien et Steve échangent les bébés pour s'amuser et provoquent ainsi une grosse panique chez les parents qui cherchent leurs enfants à la fin de la soirée.

Du bétail est volé et, pendant que le Virginien retourne à l'école, Steve s'ennuie et s'allie avec Trampas ...
L'histoire est bien sûr toujours la même mais cette version est nettement plus détaillée tout en étant d'un rythme mieux orchestré que la version de 1923 qui s'attarde davantage sur des scènes clé, toutefois avec l'avantage de nous faire sentir plus proches des personnages. Dans celle-ci l'histoire est parfaitement racontée, mais avec plus de distance, au propre et au figuré, car on voit rarement de gros plans sur les visages.
On peut découvrir Molly enseigner le piano, ses doutes avant son départ, le train, la diligence, les sorties du samedi soir des cowpokes, les nuitées dans les lits, etc le tout narré rapidement et clairement.
Dustin Farnum est un sympathique Virginien, sans plus. Plutôt dodu, il peut se montrer charmeur, mais n'a de loin pas la prestance et la distinction de Kenneth Harlan qui incarne le Virginien en 1923. Peut-être est-ce mieux ainsi pour représenter un homme sensé être un peu euh, simple. Winifred Kingston est bien choisie pour incarner Molly Wood. Elle deviendra la femme de Dustin Farnum qu'elle épousera en 1924.

La musique Western qui accompagne ce film est un peu trop moderne, mais pas choquante et le film présenté dans le coffret The Cecil B. Demille Classics Collection est en parfait état pour son âge, si l'on pense qu'il approche des 100 ans ! (Mon Dieu, que de progrès en 100 ans, ça donne le tournis !)
Monty, le cheval du Virginien est noir dans ce film, celui de K. Harlan en 1923 blanc ...
Ma version favorite reste celle de 1923, toutes catégories confondues, bien que je trouve à celle-ci de nombreuses qualités narratives.

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!