.

.

Rechercher dans ce blog

lundi 22 octobre 2012

Call of the Prairie - Howard Bretherton - 1936

Avec William Boyd, James Ellison, Muriel Evans, George Gabby Hayes,

Hoppy retourne au ranch bar 20 avec une grosse somme récoltée à la vente d'un troupeau. Le propriétaire lui annonce que durant son absence son ami Jimmy a passé son temps à boire des verres avec de mauvaises fréquentations. Celles-ci poussent Jimmy à leur révéler si de l'argent se trouve au ranch. Alors que Jimmy git la tête sur la table du saloon complètement saoul, ils attaquent le ranch et se font remettre la somme en se faisant passer pour Jimmy et en semant des preuves l'accusant ...
Beaucoup d'action dans ce film sympathique plein d'humour, grâce à la maladresse de Jimmy qui le met dans des situations cocasses, et aussi parce que le cuisinier chinois apporte une touche d'humour supplémentaire. Hoppy se montre comme toujours sûr de lui et aimable. Un film qui se démarque par le fait que George Gabby Hayes incarne un méchant sans conscience ... La jolie Muriel Evans apporte son sourire en plus. Les chevaux sont magnifiques, leurs équipements remarquables, on ne prend pas la tête et on  se passe un bon moment.
 L'interlude musical est assuré par Chill Wills et ses Avalon Boys qui chantent fort joliment.

9 commentaires:

  1. HELLO HOP...HOP...HOPPY.

    Enfin tu découvre les HOPPY.
    En plus tu à l'air enchantée..

    VIVE LOU et HOPPY...
    Happy trail

    RépondreSupprimer
  2. C'est grâce à toi Jica, Merci ! ;-)
    Au fait as-tu des informations au sujet de Chill Wills et ses Avalon Boys ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas trop d’info!…débute comme burlesque et chanteur guitariste occasionnel avec son groupe The Avalon Boys dans les églises pour des ‘Medicine shows'.
      Ensuite fera ses débuts au cinéma comme sidekick au coté d’HOPPY dans ‘B 20 ride again’ avec son groupe qu'il abandonnera quelques années apres.
      Partira après dans des trails pour une série en compagnie de George O'brien.

      Supprimer
    2. Howard Bretherton a signé ce beau film et a réalisé le premier des Hopalong. C'était un excellent director de western B. N'oublions pas pas qu'il a signé également cinq films de la série magnifique des Rough Riders. Quelle carrière ce Howard. La liste de ses films est longue et remplie de Westerns B. IL va falloir que l'on fasse quelque chose pour cet artisan du western. Concertation ?

      Supprimer
    3. Jica : Merci pour cette information, je n'avais jamais entendu parler du groupe.
      Didier : Je m'en vais ajouter un autre film de M. Bretherton prochainement!

      Supprimer
    4. HELLO LOU and DIDIER...
      Voici leurs collaborations d'HOPPY et HOWARD.
      Bar 20 Rides Again
      Call of the Prairie
      The Eagle's Brood
      Heart of the West
      Hop-Along Cassidy
      In Old Colorado
      In Old Mexico
      Outlaws of the Desert
      The Showdown
      Three on the Trail

      ...Tu as de quoi faire
      Sur l'autre blog je n'ai mis que les LESLEY...
      HOPPY fera aussi une belle collaboration avec GEORGE ARCHAINBAUD

      Supprimer
    5. D'Howard Bretherton j'ai ajouté Heart of the West et The Topeka Terror avec Allan Lane !

      Supprimer
    6. Excellent ! ... j'ai fait du Hoppy également toute la journée et envoyé Heart of the West à Tony... sans le savoir. J'ai fait aussi Hop-a-long Cassidy et Hidden Gold...

      Supprimer
  3. Je me suis permis de compléter la critique réussie de Lou pour ce Call of the Prairie qui présente de grandes richesses.
    Call of the Prairie est un Western à part de la série. En regardant bien la construction du récit, on s’aperçoit que James Ellison détient le rôle principal dans la première partie. Profitant de l’absence de Hopy, il s’adonne à la boisson, fréquente les saloons, devient irascible, commence à être rejeté par ses amis du Bar 20. Il finit par perdre son argent au jeu et à partir de là la déchéance l’attend. Cette histoire pourrait donner un western adulte, mais Hopy reste avant tout une série familiale et toute noirceur doit être gommée. Quoiqu’il en soit, l’auteur Mulford présente les méfaits de l’alcool et jusqu’où ils peuvent vous mener. Une fois Johnny perdu, Hopy va s’attacher à le réhabiliter et à démêler ses affaires douteuses qu’il a contractées avec sa mauvaise fréquentation. Le deuxième personnage principal, c’est George Gabby Hayes, l’homme qui va utiliser Johnny pour lui faire croire qu’il a dévalisé le coffre-fort du Boss du Bar 20. Hayes est ici méconnaissable, c’est vraiment l’incarnation du mal, tout comme le personnage d’Al Bridge, mais avec un ton en dessous.
    A ne pas manquer.

    RépondreSupprimer

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!