La famille Winter

Un livre parut aux éditions 10/18 en septembre 2017.

Il retrace l'épopée d'une famille de bandits impitoyables depuis sa genèse durant la guerre civile jusqu'à sa dissolution à la fin du XIXe.

Le résumé: Durant trois décennies, la famille Winter traverse les territoires sauvages de l'Amérique, servant et combattant tout à la fois l'avancée farouche de la civilisation. Parmi ses membres tordus, le tueur psychopathe Quentin Ross, les débiles et redoutables frères Empire, l'impassible ex-esclave Fred Johnson, et l'enfant prodige Lukas Shakespeare. Mais au centre de cette tempête malveillante et ultraviolente se tient un leader glacial et sans cœur, Augustus Winter, un homme doté d'une résistance presque pathologique aux règles de la société et d'un don surnaturel pour la boucherie. De leur service de mercenaires lors d'une élection brutale à Chicago à leur travail en tant que chasseurs de primes dans les déserts de l'Arizona, il y a une logique hypnotique à la morale sombre de Winter qui se joue, à maintes reprises, dans un carnage impitoyable.

Rechercher dans ce blog

vendredi 14 décembre 2012

Buckskin Frontier - Lesley Selander - 1943



Richard Dix... Stephen Bent

Jane Wyatt... Vinnie Marr

Albert Dekker... Gideon Skene

Lee J. Cobb... Jeptha Marr

Victor Jory... Champ Clanton

Lola Lane... Rita Molyneaux

Max Baer... Tiny

Joe Sawyer... Brannigan

Harry Allen... McWhinny

Francis McDonald... Duval

George Reeves... Jeff Collins

Bill Nestell... Whiskers
76 minutes
Stephen Bent (Dix), chargé d'ouvrir la voie du futur chemin de fer effectue les premières reconnaissances et mesures sur un col appartenant à Jeptha Marr (Lee J. Cobb), un transporteur de marchandises qui va tout faire pour l'empêcher de contrarier ses affaires et de poser les rails. Lorsque Stephen fait la connaissance de sa fille, les choses se corsent encore ... en particulier lorsque Jeptha Marr engage Champ Clanton (Victor Jory) qui va outrepasser les directives pour se débarrasser de Steven ...

Un petit western simple mené sans temps mort, beaucoup d'actions, de changements de décors.  Lee J. Cobb est presque méconnaissable sous sa perruque (voir ci-dessus, assis dans le fauteuil).
Des charriots avec des mules (j'ai un faible pour les mules !), de la romance, de super combats de boxe,  la musique de Victor Young, Richard Dix, que demander de plus ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!!

Image