Le vent de la plaine

Alan Le May : écrivain américain prolifique auteur de La Prisonnière du désert parut en France en 1956.

John Ford nous réalisa le chef d’œuvre que nous connaissons.

2018 : Grace à Bertrand Tavernier nous avons la chance de découvrir et lire plus de 60 ans après ‘Le vent de la plaine’.

Le résumé: Le vent de la plaine raconte dans ce western puissant et violent l'histoire des Zachary, une famille de ranchers du Texas.

En 1874, alors que les habitants de la région et les Indiens s'affrontent pour les terres, un vieil ennemi des Zachary répand la rumeur selon laquelle leur fille ne serait pas leur enfant biologique mais une Kiowa volée à sa tribu…..

Rechercher dans ce blog

lundi 2 juin 2014

The Wild and the Innocent / Le bagarreur solitaire - Jack Sher - 1959


 
Audie Murphy, Sandra Dee, Joanne Dru, Gilbert Roland, Peter Breck,

84 minutes
Yancy vit avec son oncle et sa tante Kiri dans les montagnes et tous trois vivent des peaux qu'ils revendent. L'oncle Lije lui apprend à lire et écrire et les rudiments de la vie en société. Après que l'oncle ait été blessé par un ours, Yancy est envoyé au comptoir pour vendre les peaux. Malheureusement des indiens y ont mis le feu par inadvertance et Yancy doit maintenant se rendre à Casper. Durant une pause il fait la rencontre d'un homme qui essaie de lui échanger la moitié de son chargement contre une jeune fille débraillée nommée Rosalie. Yancy refuse et surprend l'homme qui tente de le dérober durant la nuit. Le lendemain matin il se retrouve seul avec Rosalie qui s'est enfuie. Tous deux se rendent à Casper où ils arrivent le 4 juillet, le jour de la fête d'Indépendance. L'ambiance bat son plein, des coups de feu sont tirés, des hommes ivres cherchent la bagarre. Au magasin Yancy dépose ses peaux et décide de rester pour la fête lorsqu'il aperçoit Marcy, la plus belle femme qu'il ait jamais vue. De son côté le shérif n'est pas indifférent au charme de Rosalie qui est pourtant amoureuse de Yancy ...


Un scénario simplissime qui semble servir de véhicule à la promotion de Sandra Dee. Un jeune homme sans expérience fait la connaissance d'une jeune sauvageonne qui tombe amoureuse de lui. Le jeune homme tombe amoureux de la femme du dancing hall et la jeune sauvageonne est repérée par le shérif accessoirement propriétaire du dancing hall dont la femme du dancing hall est amoureuse. Devinez la suite ? Pour pimenter un peu l'action on nous a casé Peter Breck, arrogant roquet qui aboie plus qu'il ne mord. Audie est déjà trop âgé pour jouer un jeune homme dans ce western qui décrit principalement une soirée en ville qui dure quand même 84 minutes !

Sandra Dee

1 commentaire:

  1. Amica Lou!..

    A l’époque la frimousse de Sandra a fait chavirer pas mal de culottes courtes dans ce simpliste western !...

    RépondreSupprimer

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!!

Image