Bill Elliott- Allan ‘Rocky’ Lane

Bill Elliott- Allan ‘Rocky’ Lane
Moment de détente sympatique entre 2 stars Bill Elliott et Allan ‘Rocky’ Lane sur un plateau de tournage.

Rechercher dans ce blog

mercredi 19 novembre 2014

Texas Lady / Le rendez-vous de 4 heures- Tim Whelan - 1955


Prudence Webb est en pleine partie de poker et fait face à un as de ce jeu, Chris Mooney. Lorsqu'elle empoche 20'000 dollars Chris va emprunter la même somme pour essayer de se refaire mais peine perdue, il finira par avoir perdu une énorme somme.
En guise de consolation Prudence l'invite à prendre le petit déjeuner avec elle le lendemain matin à 09h00. Flatté Chris apprend alors que Prudence a en fait organisé la rencontre dans le but de venger son père qui s'était suicidé quelques années auparavant après avoir perdu 50'000 dollars face à lui. 
La jeune femme a récupéré la somme due par son père et rembourse la banque avant de partir pour le Texas où elle a l'intention de tenir la gazette d'une petite ville.
Chris s'en va jouer pour rembourser ses dettes et Prudence arrive dans une ville tenue sous la coupe de Whit Sturdy et Mica Ralston avec l'aide du shérif et de ses deputies, dont le tueur Jesse Fole et du propriétaire actuel de la Gazette dans le but d'empêcher l'arrivée du chemin de fer.
Prudence se présente à Clay Ballard qui refuse de lui remettre les locaux du journal et fait mine de ne pas reconnaitre la signature de son frère. Stringer Winfield, le postier conseille à Prudence d'aller voir le seul homme de loi de la ville, Cass Gower. 
De prime abord celui-ci refuse d'aider la jeune femme mais finit par céder devant sa détermination à faire changer les choses. 
Chris ne tarde pas à arriver en ville le soir du Fandango tandis que Jesse Foley qui vient d'abattre deux ranchers qui tentaient de récupérer leurs bêtes danse avec Prudence qu'il serre de très près  ...

Le générique est assez surprenant, on sent l'arrivée des années 60, et débute en chanson avec Texas Lady interprété par Mary Ford qui possède une fort jolie voix. Vous pouvez entendre cette chanson ici.
Un film assez standard qui aurait pu faire mieux pour se situer au-dessus de la moyenne. Malheureusement Claudette Colbert dont c'est l'avant dernier film (elle ne tournera par la suite plus que pour la TV) n'est pas particulièrement bien entourée. 
Barry Sullivan ne se montre pas très convaincant et le grand Jesse Foley alias Gregory Walcott se montre aussi expressif qu'une bûche. Pourtant il y avait matière à creuser ou étoffer son personnage lorsqu'il avoue ne pas savoir lire ou écrire à Prudence. 
Dommage que le réalisateur n'ait pas exploité ce fait pour le faire amadouer par Miss Colbert qui lui aurait appris les rudiments de la lecture et de l'écriture avaat de le retourner contre ses employeurs ... 
Par contre j'ai bien aimé le fait que la veuve Gantz face sa propre justice. C'est un moment étonnant du film... sans oublier qu'il y a de bons seconds rôles interprétés par James Bell ou John Litel ! Le fond de l'histoire n'est de loin pas mauvais, c'est juste que le tout manque de conviction !
86 minutes
Claudette Colbert, Barry Sullivan, John Litel, James Bell, Gregory Walcott, Ray Collins, Douglas Fowley, Walter Sande,

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!