Comme des feux dans la plaine

Comme des feux dans la plaine
Le dernier livre de Guy Vanderhaeghe vient de sortir en librairie. Ainsi s’achève avec brio une trilogie commencée avec ‘La dernière traversée (2006)’ et ‘Comme des loups (2008)’. Un livre de 560 pages édité chez Albin Michel au format de 15 x 22 cm. Le résumé: Guy Vanderhaeghe nous fait revivre les derniers feux de la conquête de l’Ouest. Pour échapper à l’influence d’un père autoritaire, magnat de l’industrie du bois, Wesley Case quitte les rangs de l’armée canadienne et part vers les régions sauvages de la Frontière. Arrivé à Fort Benton, dans le Montana, où il compte acheter un ranch et repartir de zéro, il se voit confier une mission qu’il ne peut refuser : assurer la liaison entre les militaires américains et canadiens, au moment où les tensions avec les Sioux sont à leur comble depuis la défaite du général Custer à Little Bighorn. Mais une jeune Américaine, épouse désenchantée d’un avocat véreux, dont il tombe fou amoureux, va réveiller les démons de son passé et enflammer la jalousie d’un dangereux rival…

Rechercher dans ce blog

jeudi 14 février 2013

The Lash - Frank Lloyd - 1930


Richard Barthelmess ...Don Francisco 'Pancho' Delfino / El Puma
Mary Astor ... Dona Rosita Garcia
Fred Kohler ... Peter Harkness
Marian Nixon ... Dona Dolores Delfino
James Rennie ... David Howard
Robert Edeson ... Don Mariana Delfina
Erville Alderson ... Judge Travers
Barbara Bedford ... Lupe
Arthur Stone ... Juan
Autre titre : Adios
77 minutes

Après la Bear Flag Revolt de 1846, les ranchs des hispaniques sont menacés par les "Americanos". En 1948, au rancho Del Coyotes de la famille Delfino on se réjouit de voir le fils de la maison, Pancho (Barthelmess), revenir au bercail après 4 années passées à étudier à Mexico. Il retrouve sa sœur Dolores et son oncle avec joie et, au cours d'une soirée donnée en son honneur, retrouve Rosita (Astor) une amie d'enfance. Un profond amour les lie désormais et Pancho se rend vite compte des changements survenus durant son absence. Le juge Travers (Alderson) impose maintenant la loi des américains et l'oncle tente d'envoyer le bouillonnant Pancho livrer 3'000 têtes de bétail dans le nord afin de lui épargner un affrontement avec le juge.
ImageArrivés à Spanish Gulch, Pancho et son fidèle Juan découvrent que, selon un décret affiché, les personnes parlant espagnol sont persona non grata en ville. Au saloon les deux amis prennent un verre en compagnie de la jolie Lupe (Bedford) mais l'affreux Harkness (Kohler) fait son apparition et menace d'un revolver Pancho qui est immédiatement maitrisé par la foule et châtié d'un coup de lanière de cuir sur la joue : heureusement le shérif Howard interrompt Harkness qui se rend alors compte qu'il vient d'agresser et de battre l'homme chargé de lui livrer ses bêtes. Par vengeance, Pancho envoie dans la ville les 3'000 têtes de bétail qui saccagent tout sur leur passage en créant une belle panique puis va trouver Harkness pour récupérer la somme qui lui est due. Dès lors il devient El Puma, un bandit dont la réputation grandit vite ...

ça bouge pas mal pour un film de 1930 ! Beaucoup de scènes d'extérieur, de grands troupeaux, des chevaux et des figurants nombreux. Le scénario ressemble un peu à celui de Zorro, sauf qu' El Puma ne sera jamais masqué et que son identité est plus ou moins connue. Richard Barthelmess n'est pas très crédible dans le rôle de Pancho. A noter pas mal de beau monde dans ce film, de Barbara Bedford à Mary Astor, en passant par Marian Nixon et Fred Kohler. Tous les acteurs américains ont des pseudo accents espagnols assez ratés, ce qui prête à sourire. Le film se laisse suivre, sans plus !

Image

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!