Tom Keene-Beryl Wallace

Tom Keene-Beryl Wallace
Tom Keene et Beryl Wallace dans le film ‘Romance of the Rockies’ de 1938 posant pour une photo publicitaire. Résumé: Un médecin itinérant et son jeune ami recherchent le père de ce dernier disparue……

Rechercher dans ce blog

lundi 30 janvier 2012

Buck Jones



12 décembre 1891 - 30 novembre 1942

Buck Jones
Charles Buck Jones
Charles Jones
Charles Gebhart

Blog sur Buck Jones



Buck Jones, l'un de mes acteurs favoris.



Selon Hervé Dumont (Frank Borzage : Sarastro à Hollywood, 1992), il semblerait que le public n'ait pas apprécié de le voir jouer dans un drame Lazybones (Frank Borzage, 1925) et qu'il soit donc retourné au western, genre dans lequel il excellait. Quel dommage, j'aurais vraiment aimé le voir dans d'autres rôles dramatiques, silencieux ou non. Il est excellent dans Unmarried (Kurt Neumann, 1939), un drame sans prétention dans lequel il tire sans difficulté son épingle du jeu, aux côtés d'Helen Twelvetrees et d'un tout jeune Donald O'Connor, dans l'un de ses seuls films dramatiques.
J'ai effectué de nombreuses recherches pour voir certains de ses films tournés entre 1919 et 1930. A mon grand désespoir, il semble que de nombreux films aient tout bonnement disparu. Il ne reste qu'à souhaiter qu'ils ressortent en bon état, un jour, de vieux cartons oubliés ...
Les trois seuls visibles actuellement sont : Just Pals (John Ford, 1920), Lazybones (Frank Borzage, 1925), Desert Valley (Scott R. Dunlap*, 1926, qui a aussi produit les films de la série Rough Riders tournés pour la Monogram Pictures de 1941 à 1942, soit ses neufs derniers films)

Excellent cavalier aimant ses chevaux (ça se voit !), il a représenté un homme juste dans bon nombre de westerns de série B.
Ce qui frappe d'abord c'est sa présence à l'écran très calme, très posée (On est loin de l'image d'un Tom Mix bondissant, et faisant de l'esbroufe pour épater la galerie...). Un beau visage, un profil magnifique avec une ligne de menton volontaire, de belles mains très calmes. Son amour pour ses chevaux, pour les animaux en général et bien sûr pour les enfants est évident. Il se penche sur chacun et est attentif à l'autre, il ne rechigne pas à parler à ses chevaux (voire à ses ânes Tom et Jerry (!) dans Unknown Valley (Lambert Hillyer, 1933)), à montrer des larmes et des émotions... (je dis toujours qu'un homme capable de parler à ses animaux ne peut que me plaire !)

Plus de 165 films en tant qu'acteur, producteur de 23 films et directeur de 3 films (il a aussi écrit 3 scénarios, semble-t-il). Source imdb

Parmi ses films, on peut souligner l'intérêt des films tournés pour Fox dans ses débuts, pour Columbia Pictures Corporation jusqu'en 1934. Les réalisateurs Lambert Hillyer et D. Ross Lederman tournent vite, mais bien !
En 1934, il est prêté à Universal Pictures pour le serial The Red Rider. Il produit lui-même quelques films sans grand intérêt, puis son nom est visiblement utilisé par Universal pour produire bon nombre de films moyens, malheureusement.

En lisant différentes biographies, en particulier celles écrites par Buck Rainey, on se rend compte que Buck est un garçon qui très jeune a eu besoin de bouger, l'aventure et la nouveauté l'attiraient comme on peut le voir ci-dessous :

12 décembre 1891 - Naissance à Vincennes, Indiana sous le nom de Charles Gebhart (ses parents divorcent assez vite)
1906 - à 15 ans il s'engage dans l'armée, Troupe G de la US Cavalerie, combat aux Philippines, est blessé au-dessus du genou droit puis est démobilisé en 1909.
1909 - il travaille à Indianapolis Speedway, teste des voitures et ouvre son propre garage.
1910 - se rengage dans l'armée à nouveau, dans l'espoir de devenir pilote de l'aviation. Malheureusement, seuls les officiers ont cette chance. Il devient mécanicien sur avion au First Aviation Squadron.
1913 - quitte l'armée à Texas City avec le rang de sergent.
1913 - signe avec le 101 Ranch Wild West Show, comme nettoyeur, puis dresseur, puis travaille au 101 Ranch en Oklahoma.
1914 - Alors qu'il fait partie du spectacle du Wild West show au Madison Garden, il fait la connaissance d'une jeune écuyère nommée Odille Osborne. Ils signent tous les deux pour le Julia Allen Wild West Show.
11 août 1915 - Ils se marient durant une représentation du cirque (tous à cheval !) pour éviter les frais, à Lima Ohio.
Le couple part vivre à Chicago où Buck dresse des chevaux pour la première guerre mondiale pour Ellworth et McFair, une équipe qui fournissait des chevaux à l'armée française. Puis ils avaient chacun leur one man/woman show au Gollmar Brothers Circus qui devint le Ringling Brothers Circus. Ils partent tenter leur chance à Hollywood ou ils deviennent cascadeurs et doubleurs  - Buck travaille dans l'équipe de Tom Mix après avoir paru dans plusieurs Franklyn Farnum westerns pour la Canyon Pictures.
 1918 - Février, naissance de leur fille Maxine (plus tard mariée à Noah Beery Jr, puis à Nicholas Firefires, un excellent peintre)

 1919 - En octobre, Buck signe un contrat avec la FOX.
1919 - 1928, il tourne 53 westerns et 8 films non westerns pour la Fox, tous des films rapportant bien et de qualité au-dessus de la moyenne. Il gagne $ 3'000 par semaine en 1928.
1928 - Il quitte la Fox pour des contestations de salaire.
1928 - il devient producteur mais perd tout son investissement.
1929 - il perd toute sa fortune dans un Wild West Show portant son nom, car un employé peu scrupuleux ne paie pas les factures accumulées. Le couple termine la saison au Robbins Roberts Circus puis retourne à Hollywood .
1930 - il est payé $ 300 par semaine, soit 90% de moins que son salaire en 1928 ! (Silver reçoit du foin pour sa peine !) - les films coûtent en moyenne $ 20'000,-. Il évite la banqueroute de son cirque en payant tous les retards jusqu'au dernier sou.
Scott Dunlap*, son vieil ami de la Fox devient son manager et lui fait rencontrer Sol Lesser, qui produisait les films Tarzan et venait de créer les Beverly Productions, formées en 1929 à l'avènement du parlant, mais qui manquait de fonds. Harry Cohn, le patron de Columbia, fut d'accord de distribuer les films et Buck ne tarda pas à tourner The Lone Rider filmé en juin et sorti le 13 juillet 1930. Un succès.

Une de ses passions est la mécanique et l'automobile. Il avait une Dusenberg payée $ 21'000 avec un tableau de bord et des poignées plaqués or.

Poids : entre 89 et 97.5 kilos (178 -195 pounds)
taille : 183 centimètres (6 feet)
Yeux : bleus foncés (gris ?)
Cheveux : bruns

Il reste en forme grâce au cheval, à la gym et à la boxe où il excellait.

Divers, hobbies :
Pêche (a été en Alaska pêcher avec son ami W.S. Van Dyke)
Radio amateur : il captait le monde entier avec sa radio (au grand dam de sa femme !)
Yachtman : en 1935 il s'offre un schooner diesel de 85-foot qu'il baptise Sartartia. En 1936, il participe à la transpacific yacht race entre la Californie et Hawaï.
Pilote d'avion :  pendant deux ans il possède un tri moteur de 14 places qu'il pilote lui-même.
Courses automobiles : supervise pendant trois mois à temps partiel la construction d'une voiture de course avec un moteur de 12 cylindres avec des ailerons stabilisateurs qu'il a l'intention de conduire durant les Vanderbilt Cup Races à Long Island en 1939 et qu'il aime conduire près de Bakersfield, sur le lac Muroc Dry.

Le moins qu'on puisse dire c'est la prise de risque ne fait pas peur à Buck Jones !

*Scott R. Dunlap (1892-1970)

Ami et business manager de Buck Jones ... blessé dans l'incendie du night Club Cocoanut Grove qui mit fin aux jours de Jones ... Pour la Monogram, Dunlap était Vice President en charge de la production (le président était W. Ray Johnston) - il semble qu'après l'accident qui coûta la vie à son ami, il trouva un remplaçant en Whip Wilson, un acteur qui avait une petite ressemblance avec Buck.

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!