Femme de feu de Luke Short

Femme de feu de Luke Short

Femme de feu de Luke Short

Voici enfin le livre réputé de Luke Short qui va paraître en librairie le 1 novembre 2017.

Comme d’habitude pour l’épilogue nous pouvons lire ‘Bertrand Tavernier’.

Le résumé:

Une femme sûre d’elle manipule deux propriétaires de ranch pour échapper au destin que son père lui réserve et sauver les pâturages de l’homme qu’elle aime.

L’extraordinaire psychologie des personnages de Luke Short et son style rapide, nerveux, font de ce western une lecture passionnante.

Du livre un film fut tiré c’est le fameux ‘Ramrod’ d’Andre De Toth porté à l’écran en 1947.

Rechercher dans ce blog

vendredi 26 juillet 2013

Canyon of the missing men - J. P. McGowan - 1930


C’est un miracle de pouvoir regarder un western avec Tom Tyler de la période du muet, bien que ce film Canyon of the Missing Men reste tardif puisqu’il a été réalisé en 1930. La G.A. Durlam Productions manquait de moyens financiers pour s’offrir un parlant. Toutefois,  ce qui peut paraitre comme un handicap ne peut empêcher un film d’être bon.
  • Dave Brandon, hors la loi faisant partie d’une bande notoire, décide de raccrocher car il est tombé amoureux d’une jeune fille. Il se rend au Sheriff qui lui demande de lui révéler la cache des bandits. Brandon refuse catégoriquement de lui donner l’emplacement.  En conséquence, il  se retrouve derrière les barreaux. Durant son incarcération, le chef de sa bande enlève la fille qu’il aime pour soutirer une rançon à son père. Brandon parvient à s’échapper de sa geôle…
Ce qui gêne dans ce western, c’est la difficulté du réalisateur  à mettre en images une histoire intéressante. Le découpage est aussi confus que la mise en scène de J.P. McGowan déjà évoquée dans ce blog.
Nous retiendrons de ce Canyon des hommes disparus, un de ces acteurs  qui demeure toujours vivant à nos yeux : Tom Tyler. 
C’est vraiment un des westerners les plus crédibles de l’écran mais qui, une fois encore, se trouve dirigé par un metteur en  scène peu motivé en la personne de McGowan. Comme à son habitude, ce dernier  s’est assuré un rôle pour améliorer son cachet, mais ce n’est pas sa composition  que l’on retiendra, c’est celle de Tom Tyler. Vous trouverez plaisir à retrouver Bud Osborne,  cowboy fabuleux de l’écran d’argent qui est apparu dans plus de 400 Westerns.
Citons une mention spéciale pour la présence de Cliff Lyons, l’un des plus grands cascadeurs du western.
Toutefois, pour rester objectif, il faut prendre en compte l’état misérable de la copie qui nous empêche d’évoquer la qualité de la photographie. Alpha Vidéo a toute mon estime pour sortir de l’ombre tous ces films, mais il parait indispensable de les présenter correctement, même si nous devons payer pour cela quelques dollars de plus. 


Le topo de HOP sur    http://films-muets.blogspot.com/2012/03/canyon-of-missing-men-j-p-mcgowan-1930.html

Des voleurs profitent de la configuration naturelle des rochers qui leur permettent de disparaitre après leurs larcins pour opérer en toute tranquillité. Peg Sagel, la fille de Slug, attend avec impatience le retour de l'un des hors la loi, Dave Brandon (Tyler) parti vendre le bétail volé. Venue l'attendre à la gare elle le surprend à parler gentiment à une jeune fille qui n'est autre qu'Inez Sepulveda (Bromley/Le Gay) la propre fille du ranch voisin de Juan que la bande pille sans scrupule. La bande décide de kidnapper Inez mais Dave s'interpose. Il est tombé amoureux et décide de rentrer dans le droit chemin en se rendant au shérif pour avouer faire partie de la bande de Slug Sagel. Le shérif lui promet la liberté si Dave lui indique le passage secret menant au canyon où se cachent les bandits mais Dave refuse. Entre temps les voleurs kidnappent Inez et demande à son père une rançon de $20'000,-. Aussitôt Dave s'échappe et part à la rescousse d'Inez ...

La version de chez Oldies est limitée d'un point de vue qualité. Il faut non seulement de bons yeux mais aussi de l'imagination pour suivre les images dans la nuit, durant une fête et dans les rochers. La musique est peu appropriée, d'abord classique façon pompeuse, ensuite exotique genre tango chinois (!) durant la fête, puis à nouveau aux accents classiques. Bref, pas très adéquate.
L'action est constante mais il y a très peu d'intertitres ce qui est gênant car l'on voit les protagonistes parler sans comprendre ce qui se dit. D'un autre côté l'action est simple à suivre mais les scènes sombres empêchent de vraiment suivre avec intérêt ce film à voir plus par curiosité. Dave Brandon s'évade par un moyen ingénieux, on le voit descendre à la corde le long d'une falaise, il se montre charmant dans ses vêtements de ville soignés (il porte une pochette assortie à la chemise de son complet veston et non des vêtements de cowboy). La jeune fille jouant le rôle d'Inez est charmante aussi, et c'est à peu près tout ce qu'on peut en dire à cause des images floues et sombres.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!