Le vent de la plaine

Alan Le May : écrivain américain prolifique auteur de La Prisonnière du désert parut en France en 1956.

John Ford nous réalisa le chef d’œuvre que nous connaissons.

2018 : Grace à Bertrand Tavernier nous avons la chance de découvrir et lire plus de 60 ans après ‘Le vent de la plaine’.

Le résumé: Le vent de la plaine raconte dans ce western puissant et violent l'histoire des Zachary, une famille de ranchers du Texas.

En 1874, alors que les habitants de la région et les Indiens s'affrontent pour les terres, un vieil ennemi des Zachary répand la rumeur selon laquelle leur fille ne serait pas leur enfant biologique mais une Kiowa volée à sa tribu…..

Rechercher dans ce blog

lundi 8 septembre 2014

Drums Along the Mohawk / Sur la piste des Mohawks- John Ford - 1939




Claudette Colbert / Lana (Magdelana)
Henry Fonda / Gilbert Martin
Edna May Oliver / Mrs. McKlennar
Eddie Collins / Christian Reall
John Carradine / Caldwell
Dorris Bowdon / Mary Reall
Jessie Ralph / Mrs. Weaver
Arthur Shields / Reverend Rosenkrantz
Robert Lowery / John Weaver
Roger Imhof  / Gen. Nicholas Herkimer                                              
Francis Ford / Joe Boleo
Ward Bond / Adam Hartman
Kay Linaker / Mrs. Demooth

Titre français : Sur la piste des Mohawks (ce qui n'a rien à voir avec le titre anglais original)
104 minutes


Lana et Gil sont nouvellement mariés et se rendent dans la vallée de Mohawk où Gil veut exploiter une ferme. De nombreux indiens sont manipulés par les Tories et un certain Caldwell (les Tories, Loyalistes ou Royalistes étaient les fidèles au roi d'Angleterre, Lana et Gil sont visiblement des patriots, tout comme les autres colons installés dans la vallée).
Après une attaque par les indiens, leur ferme et leur récolte sont brûlées et le couple trouve refuge chez une veuve, Madame McKlennar. Mais la guerre fait maintenant rage suite à la déclaration de l'indépendance ...
...Sans compter qu'il est probable que Madame Colbert n'a jamais touché un râteau de sa vie avant cette scène !
Certes les images sont très belles, la couleur de ce premier film en couleur tourné par John Ford est magnifique. Pourtant j'ai trouvé ce film ennuyeux. Les caractères des deux protagonistes principaux, Lana et Gil pourtant joués par des acteurs confirmés très appréciés, sont mous et sans intérêt. Edna May Oliver par opposition de son côté campe une femme au caractère bien trempé et vole une bonne partie du film.
La réalité historique est complétement embellie ce qui enlève tout intérêt au film qui devient dès lors très nunuche. Ward Bond qu'on a plus l'habitude de voir en homme brutal et dur se montre tout mielleux, et c'est d'ailleurs l'impression que me laisse ce film : "mielleux" voire carrément "gnangan" malgré des images parfaitement maitrisées !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!!

Image