Le vent de la plaine

Alan Le May : écrivain américain prolifique auteur de La Prisonnière du désert parut en France en 1956.

John Ford nous réalisa le chef d’œuvre que nous connaissons.

2018 : Grace à Bertrand Tavernier nous avons la chance de découvrir et lire plus de 60 ans après ‘Le vent de la plaine’.

Le résumé: Le vent de la plaine raconte dans ce western puissant et violent l'histoire des Zachary, une famille de ranchers du Texas.

En 1874, alors que les habitants de la région et les Indiens s'affrontent pour les terres, un vieil ennemi des Zachary répand la rumeur selon laquelle leur fille ne serait pas leur enfant biologique mais une Kiowa volée à sa tribu…..

Rechercher dans ce blog

mercredi 5 novembre 2014

Riding the Wind - Edward Killy -1942

Dans une petite ville les éleveurs ont bien de la peine à abreuver leur bétail car un barrage construit par Henry Dogde bloque l'eau sur son territoire.
Le dilemme est grand, faut-il considérer que l'eau appartient à tous ou bien les propriétaires des terres ont-ils le droit de la monnayer ?
Un juge est mandé pour trancher cette question et entre temps les habitants organisent une réunion pour trouver une solution. 
Certains pensent qu'il suffit de tirer en l'air pour que la pluie tombe et un nouveau venu Clay Stewart décide de faire venir un constructeur de moulin à vent pour pomper l'eau qui se trouve en sous sol.
Les bandits ont vent (!) de l'arrivée de Westfall, le constructeur de moulin et de sa fille Joan. Ils interceptent le wagon qu'ils précipitent en bas d'un ravin. 
Cela n'arrêtera pas Clay qui décide de récupérer les pièces et de les remonter quand même. 
Lorsqu'il apprend que les moulins tournent malgré son intervention, Dodge décide de les faire sauter ..

Une film typique du début des années 40 avec Tim Holt, l'action est efficace sur un modèle qui visiblement fonctionne bien : Un héros jeune courageux et sympathique, un sidekick qui chante de façon sympathique (Ray Whitley) et un autre qui apporte son lot de bêtises et fait sourire (Lee 'Lasses' White), une gentille jeune fille (Joan Barclay), et des villains, ici menés par Eddie Dew. 
Earle Hodgins alias Bert MacLeod prend un accent improbable mexicano-suédois ?, difficile de deviner de quel pays il est sensé provenir avec sa femme Martha.
Il y a une jolie tempête de sable ...

60 minutes

Tim Holt ... Clay Stewart
Ray Whitley ... Smokey
Joan Barclay ... Joan Westfall
Lee 'Lasses' White ... Whopper
Eddie Dew ... Henry Dodge
Ernie Adams ... Jones
Earle Hodgins ... Bert MacLeod
Kate Harrington ... Martha MacLeod
Charles R. Phipps ... Ezra Westfall
Bud Osborne ... Chuck Brown

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!!

Image