La famille Winter

Un livre parut aux éditions 10/18 en septembre 2017.

Il retrace l'épopée d'une famille de bandits impitoyables depuis sa genèse durant la guerre civile jusqu'à sa dissolution à la fin du XIXe.

Le résumé: Durant trois décennies, la famille Winter traverse les territoires sauvages de l'Amérique, servant et combattant tout à la fois l'avancée farouche de la civilisation. Parmi ses membres tordus, le tueur psychopathe Quentin Ross, les débiles et redoutables frères Empire, l'impassible ex-esclave Fred Johnson, et l'enfant prodige Lukas Shakespeare. Mais au centre de cette tempête malveillante et ultraviolente se tient un leader glacial et sans cœur, Augustus Winter, un homme doté d'une résistance presque pathologique aux règles de la société et d'un don surnaturel pour la boucherie. De leur service de mercenaires lors d'une élection brutale à Chicago à leur travail en tant que chasseurs de primes dans les déserts de l'Arizona, il y a une logique hypnotique à la morale sombre de Winter qui se joue, à maintes reprises, dans un carnage impitoyable.

Rechercher dans ce blog

mardi 17 janvier 2017

The Virginian - Victor Fleming - 1929

Dans une petite ville du Wyoming, l'arrivée de la nouvelle maîtresse d'école venant de l'Est fait sensation. Deux amis (le Virginien et Steve) la courtisent, alors que du bétail est régulièrement volé...


Cette histoire est basée sur le livre de Owen Wister dont le titre français est Le Cavalier de Virginie. On y retrouve la plupart des scènes décrites dans le livre, y compris l'échange des bébés lors de la cérémonie de baptême collectif, etc. Par contre on ne voit pas Le Virginien être sauvé et ramené par Molly, ni la scène finale où le Virginien emmène sa femme sur son île "privée"...
Le livre est aussi plus clair en ce qui concerne les sentiments de Molly envers le Virginien. Elle ne semble pas l'apprécier particulièrement dans les premières scènes de ce film.

Gary ressemble à une longue asperge plutôt empotée et bien jeune. On a de la peine à croire qu'il ait la maturité nécessaire à gérer la pendaison de son ami Steve et l'affrontement avec Trampas. Fan de Gary Cooper depuis toujours, je le trouve peu crédible dans ce rôle. Par contre Richard Arlen campe un très bon Steve, attirant la sympathie tout en étant une honnête fripouille. Quant à Walter Huston, il est égal à lui-même : bon !
Le son n'est évidement pas très bon, mais on est en 1929 quand même !
Bref, je suis un peu déçue, j'en attendant davantage je suppose !

Les cascadeurs:
Tabre Flinn
Howard Hickey
Bill Hurley
Abe Lefkowitz
Scoop Martin
Robert Miles
Harry Robbins
Skeeter Bill Robbins
Lee Sheek
Spike Spackman
Bob Warren
Harry Willingham


91 minutes, un des premiers western "parlant".
Les lieux de tournages:
Lone Pine, California, USA
Paramount Ranch - 2813 Cornell Road, Agoura, California, USA
Sierra Railroad, Jamestown, California, USA 
Sonora, California, USA


Gary Cooper……...The Virginian
Walter Huston…....Trampas
Richard Arlen…....Steven 'Steve'
Mary Brian……....Molly Stark Wood
Helen Ware……....Mrs. 'Ma' Taylor
Chester Conklin....Uncle 'Pa' Hughey
Eugene Pallette.....'Honey' Wiggin
Victor Potel……...Nebrasky
E.H. Calvert….….Judge Henry
Mary Brian

Gary-Richard






Gary - Mary - Walter
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!!

Image