Les frères Sisters

Les frères Sisters
Voici une bonne lecture western à ranger dans votre bibliothèque et à lire pour les beaux jours. Un roman de Patrick DeWitt paru aux éditions ‘Actes sud’ en 2012 avec 368 pages dans un format broché de 22 x 12cm. Le résumé : Oregon, 1851. Eli et Charlie Sisters, redoutable tandem de tueurs professionnels aux tempéraments radicalement opposés mais d’égale (et sinistre) réputation, chevauchent vers Sacramento, Californie, dans le but de mettre fin, sur ordre du “Commodore”, leur employeur, aux jours d’un chercheur d’or du nom de Hermann Kermit Warm. Tandis que Charlie galope sans états d’âme – mais non sans eau-de-vie – vers le crime, Eli ne cesse de s’interroger sur les inconvénients de la fraternité et sur la pertinence de la funeste activité à laquelle lui et Charlie s’adonnent au fil de rencontres aussi insolites que belliqueuses avec toutes sortes d’individus patibulaires et de visionnaires qui hantent l’Amérique de la Ruée vers l’or.

Rechercher dans ce blog

samedi 25 octobre 2014

Ray ‘Crash’ Corrigan

                               Ray ‘Crash’ Corrigan 1902 - 1976
Raymond Bernard est né à Milwaukee (Wisconsin) le 14 février 1902.
Il entre dans le métier à Hollywood dès le début des années 30 en tant que professeur de gym pour certaines célébrités de l'écran.
Il commence au cinéma par doubler Johnny Weissmuller dans plusieurs films de "Tarzan".
Durant les premiers mois il s'appelle encore Ray Bernard. Son changement de nom pour Ray Corrigan a lieu à la signature de son contrat pour la firme Republic en 1936.
Il apparait alors durant cette période (1936-1938) dans les 24 premiers films de la série Western à succès "Three Mesquiteers" (51 films de 1936 à 1943).

La Republic souhaite prolonger son contrat en 1938, mais sans augmenter son salaire. Conditions inacceptable pour l'acteur, surtout qu'entre temps John Wayne remplace Bob Livingston dans huit films de la série (1938-1939) avec un joli cachet à la clef.
Corrigan dit adieu à la Republic durant l'été 1938.
Du temps des "Three Mesquiteers" en compagnie de John Wayne et de Louise Brooks Ray investit dans l'immobilier à Simi Valley en Californie où il achète de nombreux hectares de terrain pour fonder sa propre compagnie de production cinématographique.
Les lieux sont baptisés "Corriganville".
Plusieurs grands films comme "Fort Apache" (1948) ou encore séries "Jungle Jim" avec Johnny Weissmuler, "Range Busters", "Rin Tin Tin" ou encore "Sky King" utiliseront "Corriganville" comme lieu de tournage dans les années à venir.

Vers 1940, pour concurrencer la série "Three Mesquiteers" de la Republic, Ray à l'idée de créer un nouveau trio baptisé "The Range Busters", aidé en cela par le producteur Georges W. Weeks et de la compagnie Monogram (redevenue indépendante après sa brève fusion avec la Republic).
Un trio composé de Ray Corrigan, du ventriloque-comique Max 'Albi' Terhune (et de sa marionnette Elmer) et de John "Dusty" King.
Monogram s'engage à distribuer les "Range Busters" mais ne s'implique pas dans la production.
Le contrat de production donne à Corrigan une part des bénéfices réalisés (50% environ).
24 films seront réalisés au cours de la période 1940-1943 et Corrigan apparait dans 20 d'entre eux.

La série rencontre vite son public et Corrigan lui, réalise une belle opération financière.
La première mouture des "Range Busters" se compose de John "Dusty" King, Ray Corrigan et Max Terhune.
Plus tard, Bill Hale remplacera John King au sein du trio :
En 1949, le ranch est ouvert au public.
Au cour de son existence, plus de mille films ou spectacles y ont été tournés.
En 1966, "Corriganville" devient "Hopetown" lorsqu'il a été racheté par Bob Hope.
Au début des années 70, Corrigan choisit de vivre sa retraite en Oregon ou il décède d'une crise cardiaque le 10 août 1976.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!