Les parutions de Sidonis dans les bacs le 1 / 12 / 17

Une nouvelle fournée de 4 westerns, encore une fois Sidonis sort des rééditions : 2 Elvis Presley ‘Flaming Star/Les Rôdeurs de la plaine’ et ‘Love me Tender/Le cavalier du crépuscule’ tout deux édités dans les années 2000.

Mais par contre nous aurons plus de chance avec les 2 autres qui seront bienvenue.

The Silver Whip/Le fouet d'argent avec Dale Robertson et George Montgomery dans The Pathfinder/Le trappeur des grands lacs de 1953.

.

.

Rechercher dans ce blog

mardi 17 septembre 2013

Fort Defiance - John Rawlins - 1951


Dane Clark, Ben Johnson, Peter Graves, Tracey Roberts, George Cleveland, Iron Eyes Cody

82 minutes

A la fin de la guerre civile Ben Shelby se rend dans un patelin paumé dans le but de se venger d'un certain Johnny Tallon qui par sa lâcheté aurait fait massacré les camarades et le frère de Ben durant une bataille seulement 3 jours avant la fin de la guerre.
Au ranch Tallon, Ben fait la connaissance de Ned, le frère de Johnny qui vit là avec leur oncle Charlie. Ned est aveugle par accident, son frère Johnny l'a protégé lorsque gamin Dave Parker l'avait attaqué avec un tesson de bouteille, blessant au passage Johnny au poignet et lui laissant une grande cicatrice. Ned voue donc une immense estime à son frère et Ben n'a pas le courage de le détromper en lui annonçant que son frère a mal tourné. Ben reste auprès des deux hommes avec lesquels il finit par se lier d'amitié. Ned cohabite avec les indiens qui le respectent car il leur offre volontiers des têtes de bétail pour leur permettre de vivre.
Lorsqu'il apprend que Johnny a été tué, Ben est sur le point de s'en retourner auprès de sa femme. Mais alors qu'il lui écrit une lettre lui annonçant son retour, il décide d'accepter l'offre de Charlie et de Ned auprès desquels il s'en retourne juste à temps pour les protéger de l'attaque de Parker, le propriétaire du saloon qui veut lui aussi se venger de Johnny en tuant son frère.
Dans l'affrontement Charlie est abattu et Ned et Ben n'ont que le temps de s'enfuir en direction d'un canyon contrôlé par les indiens. 
Après avoir semé leurs poursuivants qui sont attaqués par les belliqueux indiens, les deux hommes s'enfoncent dans le désert.
Pendant ce temps, Johnny revient au ranch où il découvre deux hommes de Parker qui enterrent son oncle et qui lui apprennent que son frère est en fuite avec un autre homme. Johnny et son acolyte suivent leurs traces et ne tardent pas à les rattraper. Bien que Johnny se montre amical envers Ben, celui-ci n'a qu'une idée en tête, abattre celui qui a provoqué la mort de son frère ...
Un début intéressant mettant en scène deux hommes, l'un désireux de se venger, l'autre innocent et aveugle. Le film devient alors un peu longuet, avant de capter à nouveau l'attention avec l'arrivée de Johnny, interprété par l'excellent Dane Clark qui vole le film dès ce moment malgré la présence indéniable de Ben Johnson.

On comprend que Johnny est un garçon droit malgré son passé, on comprend aussi que sachant la fin de la guerre proche il ait préféré se rendre, provocant au passage la mort de ses camarades et l'incompréhension de son frère qui ne lui connaissait pas de faiblesse. Lui-même avoue qu'après s'être battu pendant trois ans comme un beau diable au risque de perdre la vie, à l'annonce de la fin de la guerre si proche il a préféré s'assurer de rester vivant. Difficile de ne pas être sensible à l'argument !

C'est toujours un plaisir de voir Ben Johnson, un acteur criant de naturel doublé d'un merveilleux cavalier. 

Un excellent film qui mériterait une belle édition !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!