Les parutions de Sidonis dans les bacs le 1 / 12 / 17

Une nouvelle fournée de 4 westerns, encore une fois Sidonis sort des rééditions : 2 Elvis Presley ‘Flaming Star/Les Rôdeurs de la plaine’ et ‘Love me Tender/Le cavalier du crépuscule’ tout deux édités dans les années 2000.

Mais par contre nous aurons plus de chance avec les 2 autres qui seront bienvenue.

The Silver Whip/Le fouet d'argent avec Dale Robertson et George Montgomery dans The Pathfinder/Le trappeur des grands lacs de 1953.

.

.

Rechercher dans ce blog

jeudi 19 juillet 2012

The Way of the West – Robert E. Tansey -1934




Depuis 1925, Wally Wales était un grand Westerner de l’écran du muet. IL avait tourné sous la direction de Richard Thorpe, lequel avait tourné un excellent film avec lui : Desert of the Lost. Hélas, l’avènement du parlant compromet la carrière de Wally qui commet des erreurs de contrats avec différentes maisons de production comme la Big 4 avec laquelle il tourne 9 Westerns dont le meilleur est Riders of the Cactus.
Il prête ses talents à  l’Imperial, la Steiner Reliable, la Willis Kent, et l’Empire dont nous allons vous présenter Way of the West pour ne citer que les principales.

Mais Wally Wales qui demeure un acteur émérite bien qu’il soit relégué à de médiocres Westerns B joue aux côtés de   cowboys illustres tels que Ken Maynard, Tom Tyler et Tim McCoy, qui travaillent pour des firmes beaucoup plus valorisantes. Nous citerons la Columbia et  l’Universal. Durant ces sept années, Wally parviendra même à trouver le temps pour jouer dans plus d’une dizaine de serials… Mais c’est à partir de 1937, qu’il va trouver une nouvelle carrière qui va le conduire jusqu’au début des fifties sous le nom d’Al Taliaferro. Richard Dix qui avait remarqué ses talents demandera sa présence pour tourner dans ses Westerns. N’est ce pas Hop ?
En 1934, Al signe un contrat avec une firme répondant au nom d’Empire Pictures Corporation qui débute avec un premier western. En réalité, ce  n’est autre qu’une commande de la Superior Pictures, spécialisée en Westerns B. C’est Robert Emmett Tansey qui est désigné pour tourner ce film : The Way of the West.
Cette compagnie allait fermer ses portes par manque de financement en 1935. Avant cela, elle allait produire deux autres Westerns : The Lone Bandit  et Outlaw Tamer (deux Westerns avec Lane Chandler) qu’elle allait remonter plus tard sous le titre de The Phantom Rider !
Inutile de vous dire que l’équipe de The Way of the West ne disposait que de peu d’argent pour réaliser ce film qui, au départ, avait un scénario manquant d’inspiration. Nous sommes projetés dans l’univers des Cattlemen opposés aux Sheepmen avec un drame cornélien en prime dont on se fiche éperdument. Il y a bien le petit Bobby Nelson pour nous apporter un peu de fraicheur, mais ce n’est guère suffisant.
 Wally Wales nous démontre ses talents d’acteurs et nous restons étonnés de le voir réduit dans un film aussi médiocre. Robert Tansey que nous connaissons n’a jamais guère brillé dans ses réalisations, mais dans celle-ci on se demande s’il sait filmer. 
William Desmond interprète le méchant Cattleman, rôle qui ne lui convient pas du tout. Il est secondé par deux badmen qui sonnent juste : Art Mix et un autre moins connu du nom de Jim Sheridan.
Vous verrez figurer au générique les Americans Rough Riders que nous cherchons durant toute la durée du long-métrage… Il n’y a qu’un seul groupe de cavaliers, c’est le Sheriff et la posse qui arrivent  à la fin pour secourir Wally. Pauvre Tansey, il avait de sacré combines pour essayer de récupérer du pognon !
Au générique:
Hal Taliaferro-Wally Wales/Wally Gordon
Bobby Nelson /Bobby Parker 
Myrla Bratton /'Firey'
Fred Parker /'Dad'
James Sheridan /'Skipy' 
William Desmond / 'Cash' Horton 
Art Mix /Tim
Bill Patton /Buck  




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!