Te Ata 2016

Te Ata 2016

Un film historique que je viens de découvrir sur un site internet et qui a l'air fort intéressant.

Je pense que l’on ne le visionnera pas dans nos salles mais par contre un jour en DVD ou en BR.

Un drame réalisé par Nathan Frankowski

Avec :

Q'orianka Kilcher,

Gil Birmingham,

Graham Greene

Le résumé

Te Ata (TAY 'AH-TAH) est basé sur l'histoire de Mary Thompson Fisher (1895-1995) d’origine Indienne née dans l’Oklahoma.

C’est une femme qui a traversé des barrières culturelles pour devenir l'une des plus grandes artistes américaines de tous les temps.

Née dans le territoire Indien, bercée par les chansons et les histoires de sa tribu Chickasaw.

Te Ata a gagné une renommée internationale en présentant un spectacle narratif unique au public à travers les États-Unis, le Canada et l'Europe basé sur l’héritage de la culture Indienne de ses ancêtres.

Rechercher dans ce blog

mercredi 8 janvier 2014

They Rode West - Phil Karlson - 1954



Robert Francis, Donna Reed, Phil Carey, Onlsow Stevens, May Wynn, John War Eagle, John Kelly, Eugene Iglesias

84 minutes

Dans un avant poste éloignée d'une centaine de kilomètres de la voie de chemin de fer, une patrouille de la cavalerie est attaquée par un indien isolé. Le Major Vandergrift est blessé par une flèche tirée dans sa jambe. Le Sergent Creever tente bien de lui la retirer mais elle déchire les chaires tant elle est profondément enfoncée ce qui pousse le Major à se faire soigner au fort. Malheureusement le médecin en poste est un rustre qui a une curieuse idée de sa profession, comme ses prédécesseurs avant lui il manque de savoir-faire et perfore une artère. Le Major meurt donc rapidement, le médecin n'ayant pu enrayer l'hémorragie. Le Capitaine Blake est fou de rage de trouver son vieil ami mort pour une bavure aussi stupide.

Le Colonel du Fort demande à Washington un remplaçant qui ne soit ni alcoolique, ni drogué, ni incompétent. La troupe se rend dans la petite ville où elle attend la femme du Colonel accompagnée de sa nièce, Laurie. Un jeune homme aborde le capitaine Blake en demandant la permission de les accompagner au fort en lui tendant son ordre de mission et en se présentant, Seward, nouveau docteur assigné au Fort.
Blake le prend de haut et se demande bien pourquoi on leur envoie un blanc bec mais se montre intéressé par Laurie. Il fait apporter un cheval que Seward enfourche assez maladroitement. Après de nombreux kilomètres la troupe fait halte pour la nuit. Des Comanches profitent de l’obscurité pour dérober une vingtaine de fusils. Le sergent Creeve est assommé et Seward donne l'alerte en tirant un coup de feu alors qu'il reçoit un coup sur la tête. Arrivé au Fort, le jeune docteur découvre avec horreur son petit dispensaire, l’hygiène est nulle et les instruments mal entretenus.
Après l'avoir présenté au Colonel, le Capitaine Blake emmène Seward dans la réserve kiowas toute proche pour identifier les voleurs. Ses hommes menacent la tribu pacifique et Seward tente de venir en aide à un enfant qui lui semble bien malade. Il ne tarde pas à comprendre qu'il souffre de la malaria et communique la façon de le soigner à sa mère, Manyi-Ten, la femme de Red Leaf, le fils du chef. Il se trouve aussi que son teint clair fait comprendre à Seward qu'elle comprend l'anglais et qu'elle est blanche. Seward fait aussi la connaissance de l'homme médecine, Isatai, avec lequel il fraternise devant Blake qui se montre toute son intransigeance en lui ordonnant de cesser d'aider les indiens. 
Contacté par Maria, une aide à tout faire indienne travaillant au fort, Seward retourne dans le campement indien où il soigne bon nombre d'indiens ayant contracté la malaria. Il fait comprendre à Manyi Ten et Isatai que les Kiowas doivent quitter la réserve qui n'est pas saine.

Lorsqu'ils comprennent que les indiens ont quitté le territoire qui leur est assigné, le Colonel et Blake se montrent furieux, d'autant plus que les Kiowas se sont joints aux Comanches et que les indiens déclarent la guerre. Le docteur Seward est considéré comme un traitre et mis aux arrêts ...

Un film intéressant qui véhicule des idées humanistes. Idéaliste le docteur n'obéit qu'à son devoir de médecin et à sa conscience. Forcément il est incompris de tous et aura fort à faire pour garder son intégrité. La femme blanche doute de lui et se montre jalouse, mais l'indienne lui est reconnaissante. Le Capitaine quant à lui ne peut comprendre les idées qui animent Seward. Pour lui il n'est qu'un incapable de plus aux idées d'illuminé. Petit à petit il devrait mieux comprendre l'homme qui lui fait face mais il est incapable de l'estimer à sa juste valeur tant il se montre obtus et tant ses idées sont arrêtées.
Phil Carey se montre toujours assez rude et dur, face à cet homme solide et costaud Robert Francis à l'air presque fragile mais déterminé. Robert Francis ne tournera que 4 films, en effet il décédera à l'âge de 25 ans d'un accident d'avion.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!