Les frères Sisters

Les frères Sisters
Voici une bonne lecture western à ranger dans votre bibliothèque et à lire pour les beaux jours. Un roman de Patrick DeWitt paru aux éditions ‘Actes sud’ en 2012 avec 368 pages dans un format broché de 22 x 12cm. Le résumé : Oregon, 1851. Eli et Charlie Sisters, redoutable tandem de tueurs professionnels aux tempéraments radicalement opposés mais d’égale (et sinistre) réputation, chevauchent vers Sacramento, Californie, dans le but de mettre fin, sur ordre du “Commodore”, leur employeur, aux jours d’un chercheur d’or du nom de Hermann Kermit Warm. Tandis que Charlie galope sans états d’âme – mais non sans eau-de-vie – vers le crime, Eli ne cesse de s’interroger sur les inconvénients de la fraternité et sur la pertinence de la funeste activité à laquelle lui et Charlie s’adonnent au fil de rencontres aussi insolites que belliqueuses avec toutes sortes d’individus patibulaires et de visionnaires qui hantent l’Amérique de la Ruée vers l’or.

Rechercher dans ce blog

jeudi 12 mars 2015

Noah Beery Sr

Noah Beery Sr 1882-1946



Noah Nicholas Beery est son véritable nom, il est né le 17 janvier 1882 à Kansas City dans l'Etat du Missouri dans le comté de Clay d’une famille de  fermiers.
 Noah grandira parmi ses 2 frères et une sœur.
Vers les années 1890 la famille Beery va quitter la ferme pour un meilleur pâturage dans la ville de Kansas City où son père va troquer sa fourche contre l’insigne de police.
Noah débute à 16 ans sur les planches de théâtre qu'il arpentera durant près de vingt ans avant de se tourner vers le cinéma en 1916.
Durant cette année Noah va tourner coup sur coup 2 films ‘The Social Highwayman’ et ‘The Human Orchid’.
L’année suivante il tournera dans 7 films, sa carrière lancée il va se spécialiser dans les seconds rôles pour laisser la place à son plus jeune frère Wallace Beery qui deviendra une star.
Noah va jouer dans plusieurs films muets tirés des nouvelles de Zane Grey.
Ces films seront repris par lui-même des années plus tard lors du parlant  et deviendront  des célèbres remakes.

Noah va s’affirmer avec l’avènement du parlant grâce à sa voix très grave et deviendra le maître des second couteaux.
Entre 1930 et 1945 il va tourner pas moins de 80 films dont la plupart seront des westerns.
A l’écran Noah passera le flambeau à son fils Noah Jr en l'engageant à ses cotes dans ‘The Trail Beyond’ 1934 avec John Wayne.
Noah va décéder brusquement le 1e avril 1948 dans les bras de son frère Wallace le jour de son anniversaire.
Une sélection de ses westerns sur la quarantaine qu’il a tourné :
1923/ The Call of the Canyon
1924/ The Heritage of the Desert
1925/ Wild Horse Mesa
1926/ The Enchanted Hill
1931/ Riders of the Purple Sage
1932/ The Drifter
1933/ Fighting with Kit Carson
1939/ Mexicali Rose
1940/ The Tulsa Kid
1943/ Carson City Cyclone
1945/ Sing Me a Song of Texas 






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!