Edmund Cobb et Grace Cunnard

Edmund Cobb et  Grace Cunnard
Une magnifique photo de studio du fameux badman Edmund Cobb et de sa partenaire Grace Cunnard lors du tournage du serial muet de 1926 ‘Fighting with Buffalo Bill’.

Rechercher dans ce blog

mardi 10 avril 2012

Battling with Buffalo Bill - Ray Taylor - 1931

 

Un serial en 12 chapitres
1. Cornered By Redskins -
 2. Circling Death -
 3. Between Hostile Tribes - 
4. The Savage Horde - 
5. The Fatal Plunge - 
6. Trapped - 
7. The Unseen Killer - 
8. Sentenced To Death - 
9. The Death Trap - 
10.A Shot From Ambush - 
11.The Flaming Death - 
12.Cheyenne Vengeance

le 10e serial "parlant" produit par Universal porte un titre plutôt fantaisiste car l'histoire n'a rien à voir avec des faits historiques. 
De l'or est découvert dans une petite ville et un joueur Jim Rodney (Francis Ford) va tout faire pour se retrouver à la tête de la fortune en chassant les habitants par divers moyens qui vont de l'assassinat à des attaques organisées d'indiens. Pour les soulever il n'hésite pas à faire tuer une indienne par ses sbires qui volent des chevaux en prime. Buffalo Bill (Tom Tyler) vient à la rescousse avec un détachement de la US Cavalry mais il aura fort à faire pour nettoyer la place, d'autant plus que son meilleur ami Dave Archer (Rex Bell) a perdu le poste de maire de la petite ville grâce à des élections truquées organisées par l'habile Rodney ...
Du beau monde dans ce serial. La caméra est très au centre de l'action (quelquefois même trop proche !), on alterne entre des prises de vue de face rapprochées de cavaliers au galop ou depuis le point de vue d'indiens qui attaquent, ou encore comme si on pénétrait à cheval dans la petite ville de Hard Rock... c'est plutôt bien conçu même si les images défilent trop vite souvent. La qualité VCI est bonne.
Pas de musique de générique mais des coups de feu pour se mettre dans l'ambiance, idem pour la fin d'un épisode qui termine sur des sons bruts.
Dès le premier épisode on plonge donc dans l'action, les indiens attaquent, forcent les portes et enlèvent les jeunes femmes et enfants. On retrouve des lieux familiers, les images de l'immense campement indien au bord de l'eau par exemple que l'on retrouvera dans de nombreux films.
Bien sûr on ne peut que regretter le rôle peu glorieux donné aux indiens. D'un autre côté il faut avouer que la moustache, la barbichette et les cheveux longs vont parfaitement bien à Tom Tyler !

Merci au grand sachem Jica pour ses photos !

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!