Edmund Cobb et Grace Cunnard

Edmund Cobb et  Grace Cunnard
Une magnifique photo de studio du fameux badman Edmund Cobb et de sa partenaire Grace Cunnard lors du tournage du serial muet de 1926 ‘Fighting with Buffalo Bill’.

Rechercher dans ce blog

vendredi 13 avril 2012

Hopalong rides again – Lesley Selander - 1937

 Nous arrivons à la treizième aventures d'HOPPY.

Remarqué par Buck Jones et aidé par celui-ci,  Lesley Selander réalise six Westerns de 1936 à 1937 pour cet acteur hors pair du Western. Malheureusement, ces films bien que correctement tournés manquent de moyens, d’histoires solides et de temps aussi pour qu’ils soient réussis.
Lesley Selander quitte Buck pour entrer à la Paramount où il est engagé pour prendre la relève de Natt Watt qui vient de réaliser des Hoppy qui se démarquent de ceux de Howard Bretherton par un côté noir. Il est possible que le ton employé par Watt ne convienne pas aux idées des dirigeants de la Paramount…
Quoiqu’il en soit Lesley Selander met en scène son premier Hoppy. Il  s’intitule Hopalong rides again d’après le livre Black Butte de Clarence E. Mulford. Une réussite totale, même si ce film se classe dans  la catégorie des Westerns B.
Ce qui surprend au premier abord, c’est la façon dont est traitée l’histoire… Les cowboys du Bar 20 Ranch doivent emmener du bétail pour qu’il soit vendu, mais un curieux personnage qui se présente comme professeur, rencontre Hoppy à divers endroits, lui disant qu’il est à la recherche d’ossements dans le désert. Ceux-ci sont susceptibles de l’aider à comprendre l’évolution de l’homme et ce qu’il s’est passé il y a quelques millions d’années. Or, cet homme n’est autre que le chef d’une bande de voleurs de bétail convoitant le troupeau que Hoppy est chargé de conduire à la ville. Un cowpuncher est tué durant le trajet et lui-même manque d’être tué.
Lors d’un passage du bétail dans un canyon, une explosion gigantesque secoue la montagne. Le troupeau se débande et le gamin du ranchman qui avait délégué la vente du troupeau à Hoppy est gravement blessé. Des bêtes disparaissent. Le gamin est soigné tant bien que mal par George Hayes et Russell Hayden poursuit la mission sous les ordres de Hoppy qui poursuit les investigations. IL s’aperçoit rapidement que le professeur est l’auteur de tous ces incidents…
Ce western sur le thème du cheminement du bétail sur les grandes distances semble être le seul où le thème est brusquement interrompu au profit d’une enquête. Pendant que Hoppy fait le nécessaire pour comprendre ce qu’il s’est passé, le troupeau poursuit sa route.  Si Hoppy n’intervient pas, la mission risque d’être vouée à l’échec.  Les scènes où l’on voit les bovins sont percutantes et vous font croire que tout le film va se dérouler dans la poussière de la piste.  
 Inutile dire que l’adaptation de Norman Houston est très habile et attrayante. Hoppy se retrouve donc avec toute la responsabilité qui lui accordée par son boss. Mulford l’a très bien rendu et c’est pourquoi il renforce cette idée en lui confiant la responsabilité supplémentaire du   gamin de 14 ans du Boss.
L’écriture et le découpage sont les premières qualités de ce film. Selander en a saisi toutes les nuances et il s’adonne à une réalisation presque arithmétique, avec une verve et un professionnalisme extraordinaire. Il savait dès le départ que Hopalong Cassidy rides again ne pouvait être qu’un bon film. Il allait assurer les réalisations de cette série pendant plus de 10 ans. 
  •  Sur la toile nous avons:
William Boyd ... 'Hopalong' Cassidy
George 'Gabby' Hayes ... 'Windy' Halliday
Russell Hayden ... 'Lucky' Jenkins
Nora Lane ... Nora Blake
Harry Worth ... Professor Horace Hepburn
Lois Wilde ... Laura Peters
Billy King ... Artie Peters  
William Duncan ... Buck Peters  
Jack Rutherford ... Henchman Blackie  
Ernie Adams ... Henchman Keno 
  • Et sur le siège de la stagecoach Didier

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!