Les parutions de Sidonis dans les bacs le 1 / 12 / 17

Une nouvelle fournée de 4 westerns, encore une fois Sidonis sort des rééditions : 2 Elvis Presley ‘Flaming Star/Les Rôdeurs de la plaine’ et ‘Love me Tender/Le cavalier du crépuscule’ tout deux édités dans les années 2000.

Mais par contre nous aurons plus de chance avec les 2 autres qui seront bienvenue.

The Silver Whip/Le fouet d'argent avec Dale Robertson et George Montgomery dans The Pathfinder/Le trappeur des grands lacs de 1953.

.

.

Rechercher dans ce blog

vendredi 20 avril 2012

Riders of the Purple Sage-Hamilton McFadden-1931



George O'Brien, 
Margaret Churchill, 
Noah Beery, 
James Todd, 
Yvonne Pelletier, 
Frank McGlynn Jr,

58 minutes

d'après un roman de Zane Grey
La suite : The Rainbow Trail 1932

Au sud des États-Unis, dans un ranch tenu par Jane Whitersteen (Churchill) une femme qui hait la violence et les armes car son père, fondateur d'une ligue de justiciers, a péri par les armes quelques années auparavant.
Un homme, Vern Venters (Todd) est brutalement corrigé par une bande appartenant à cette même ligue menée par Adam (McGlynn Jr) un homme brutal qui veut mettre la main sur le ranch en épousant Jane. 
Un étranger vêtu de noir, connu pour être un redoutable hors-la-loi nommé Lassiter (O'Brien) survient et les interrompt.  Libéré, Vern lui explique que ces hommes dirigés par le juge Dyer (Beery) chassent tous les ranchers de la région pour se créer un empire. Malgré cela et bien que soulagée par l'arrivée du hors-la-loi, Jane refuse toujours de prendre les armes. Elle  offre le couvert à Lassiter qui lui demande si elle a entendu parlé d'une certaine femme qui s'avère être sa sœur et qui se trouve avoir été recueillie par les Whitersteen. Désormais morte et enterrée au ranch, Lassiter demande ce qu'est advenu de son bébé et apprend qu'il a été enlevé.
Après s'être recueilli sur la tombe, Lassiter passe la nuit en compagnie de Vern dans les montagnes où ils surprennent une bande de cavaliers dont l'un est masqué. Vern explique qu'à chaque fois la même opération se répète lorsqu'un ranch est dans le collimateur de ces bandits. En effet le lendemain matin une partie des vaches rousses du ranch Whitersteen sont lancées en direction d'un ravin. Lassiter n'écoutant que son courage remonte le troupeau au grand galop et met à terre l'une des vaches de tête, le seul moyen de faire changer de trajectoire aux animaux paniqués.
Bien que certains de ses hommes soient tués sans pitié, Jane n'en démord toujours pas et garde intacte son aversion pour les armes. Plus tard Lassiter et Vern découvrent une entrée secrète menant à une cachette où les bêtes volées sont menées. Il s'agit du repaire d'Oldring qui justement fait ses adieux à une jeune fille qu'il masque à son départ. Lassiter et Vern tirent sur le cavalier masqué et découvrent la jeune fille. Vern indique un endroit pour la soigner hors d'atteinte des bandits dans un site indien imprenable dans les rochers. Lassiter parti chercher des vivres et des médicaments est blessé par les bandits embusqués. Arrivé au ranch il surprend Adam qui tente de s'imposer de force à Jane et qu'il fait fuir avant de s'effondrer à terre. Adam revient alors l'achever mais devant le regard déterminé de Jane qui s'est saisi du revolver de Lassiter rebrousse son chemin.

A nouveau sur pieds, Lassiter rejoint Vern et la jeune fille qui se fait appeler Bess mais qui ignore tout de son identité. Vern et elle sont devenus très liés et projettent de se marier. Lassiter devine son identité mais cherche à obtenir une preuve en se rendant dans le repaire d'Oldring qu'il connait bien car ils ont tout deux quittés le Texas où ils vivaient sous une autre identité. En revenant au ranch et alors qu'il allait renoncer à porter une arme pour plaire à Jane, Lassiter apprend que la petite Fay, la petite fille adoptée par les Whitersteen a été enlevée par décret du juge Dyer. Ni une ni deux il enfourche son cheval et récupère la petite fille en abattant le juge en plein tribunal ....

Un excellent western qui possède tous les ingrédients nécessaires pour plaire : de l'action, de la romance et des personnages ayant une certaine profondeur grâce à quelques gros plans bien placés. Le ranch est plaisant grâce à son style hispanique et  les paysages magnifiques, surtout la région montagneuse avec les cascades et les rivières. On reste suspendu à l'action durant les 58 minutes que dure ce film.


Jane a donné des noms à chacun de ses chevaux, Night, Wrangler etc, et cela est plutôt rare dans un western (sauf bien sûr les chevaux connus, comme Silver ou Trigger par exemple). Cela m'a frappé car cela rajoute une dimension supplémentaire au personnage de Jane, comme si le fait de nommer ses chevaux élevait sa conscience d'une certaine manière. On la voit s'occuper de la petite Fay très maternellement, de même Lassiter qui se montre paternel avec la petite fille, ce qui rajoute encore une dimension humaine à ces deux protagonistes.


Un des attraits de ce film réside dans le fait qu'il s'agit de la rencontre entre deux personnes convaincues chacune du bien fondé de leurs actes. Jane pense pouvoir résister sans user de la force et Lassiter sait qu'il n'en est rien. Chacun des protagonistes va faire en sorte de convaincre l'autre, mais les événements les rattrapent. Qui va gagner à votre avis ?


George O'Brien est très séduisant dans ce film et Marguerite Churchill est une jeune femme pleine de charme qui se montre avec un caractère affirmé. Noah Beery est un spécialiste tout indiqué lorsqu'il s'agit d'incarner une fripouille sûre d'elle et sans foi ni loi. Frank MacGlynn Jr joue dans le registre des méchants cruels et lâches qui s'attaquent sans pitié à plus faibles qu'eux. James Todd et Yvonne Pelletier incarnent un peu l'innocence en marge du film.


La seule question que je me pose et qui ne nuit pas à l'attrait du film c'est pourquoi Lassiter a-t-il attendu si longtemps pour rechercher sa sœur ? Quelque chose m'échappe peut-être ...


Marguerite Churchill et George O'Brien se marieront peu après leur rencontre sur le tournage de ce film. Leur union durera de 1933 à 1948.
MARGUERITE  - GEORGE


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!