Les parutions de Sidonis dans les bacs le 1 / 12 / 17

Une nouvelle fournée de 4 westerns, encore une fois Sidonis sort des rééditions : 2 Elvis Presley ‘Flaming Star/Les Rôdeurs de la plaine’ et ‘Love me Tender/Le cavalier du crépuscule’ tout deux édités dans les années 2000.

Mais par contre nous aurons plus de chance avec les 2 autres qui seront bienvenue.

The Silver Whip/Le fouet d'argent avec Dale Robertson et George Montgomery dans The Pathfinder/Le trappeur des grands lacs de 1953.

.

.

Rechercher dans ce blog

jeudi 19 avril 2012

Stars over Arizona – Robert N. Bradbury -1937

Se présente comme un excellent Western B où nous retrouvons le tandem Robert N. Bradbury et Jack Randall. Hélas, la copie dont nous disposons atteint seulement 37 minutes alors que la durée originale est de 62 minutes. Le générique a même été reconstitué. Tous ces Westerns B ont rarement été entretenus et bien peu sont visibles dans l’état que  les spectateurs pouvaient les voir en salle. Il faut se contenter de ce que nous avons.
Quoiqu’il en soit, les 37 minutes de Star over Arizona sont suffisantes pour nous permettre d’affirmer qu’il s’agit d’un film majeur dans la filmographie de Jack Randall et de Robert N. Bradbury qui se montre assez violent dans sa réalisation pour cette époque.
D’après Imdb, l’histoire aurait été écrite par Ernie Adams, mais au générique, seul Robert Tansey apparait. Celle-ci se montre très intéressante et sera reprise de nombreuses fois au cinéma.

Elle raconte l’histoire d’un marshal nommé Jack Dawson (Jack Randall) qui reçoit l’ordre du gouverneur en personne (Lloyd Ingraham) de nettoyer une ville infestée de hors-la loi.  La mission semble réalisable à l’homme de la loi à condition que le gouverneur lui procure quatre prisonniers enfermés derrière les barreaux d’un pénitencier.
Bien qu’embarrassé, le gouverneur accepte et Jack part avec son copain Smokey (Horace Murphy) pour une dangereuse aventure où le six gun va être le roi.  En arrivant dans la région où sévit la bande dirigée par Ace Carter (Warner Richmond), Jack et Smokey rencontre une jeune femme et son père qui sont molestés par le dénommé Carter et quelques uns de ses sbires. La première rencontre entre Jack  et Carter se termine avec Carter qui reçoit  un coup de poing en plein face de la part de Jack. SE relevant tout en se tenant la mâchoire, Carter vrille ses yeux dans ceux de Jack en lui promettant  qu’il  n’oubliera pas de si tôt son geste. 
En effet, ce dernier attend Jack en ville pour lui préparer une réception à sa façon. Il parvient à faire accuser Jack et Smokey d’avoir volé la banque et détient pour preuve une liasse de billets qu’il a glissée  dans la veste de Jack à son insu. Rapidement, les deux hommes sont enfermés en prison puis se retrouvent devant la juge et les citadins.
 L’affaire tourne mal pour les deux accusés lorsque soudain, quatre hommes surgissent, le Colt à la main, menaçant toute l’assistance (superbe scène). Ce sont les quatre malfrats libérés sur parole par le gouverneur. Ils viennent à la rescousse de Jack et de son acolyte. Parmi eux, nous identifions Jimmy the Weasel (Ernie Adams), gredin de première classe qui ne finira pas le film car il agissait en fait pour le bénéfice de Carter.
 Le déroulement final se déroule dans un Showdown terrible dans lequel Jack et ses aides affrontent la bande Carter en pleine rue puis dans le saloon.  Vous remarquerez dans la scène de la  fusillade, une succession de plans présentant plusieurs bandits fauchés par les balles, dans des situations totalement différentes, donnant ainsi une sensation de violence. De même, les citadins prennent part à ce règlement de compte, comme un Chinois par exemple.  Les hommes de Jack tirent tels des démons. Parmi eux, génial, figure Hashknife Holdin (Hal Price) faisant feu avec un colt dans chaque main. Il y aussi le Mexicain, sorte de gredin peu recommandable répondant au nom de Chuckawalla Joe (Charles Romas) qui se trouve du côté de la loi et qui ne fait pas de cadeaux aux badmen de Carter. Effectivement, il fallait des types comme ca pour rétablir l’ordre. Jack Dawson avait bien raison…

Ce petit chef d’œuvre du Western B fera l’objet d’un remake en 1943 sous le titre de Blazing Guns avec Ken Maynard réalisé par l’auteur de cette histoire Robert Emett Tansey. Il s’agit d’un film de la série des Trail Blazers, mais qui, hélas, n’atteindra pas le niveau de cette première version. 
  



Le générique
Jack Randall ... Jack Dawson 
Kathleen Eliot ... Jane Manning
Horace Murphy ... Smokey
Warner Richmond ... Ace Carter
Tom Herbert ... Doc
Chick Hannon ... Yucca Bill Thompson
Hal Price ... Hashknife Holdin
Ernie Adams ... Jimmy the Weasel
Charles Romas ... Chcukawalla Joe
Jack Rockwell ... Rancher


Confortablement dans la stagecoach Didier.....

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!