Edmund Cobb et Grace Cunnard

Edmund Cobb et  Grace Cunnard
Une magnifique photo de studio du fameux badman Edmund Cobb et de sa partenaire Grace Cunnard lors du tournage du serial muet de 1926 ‘Fighting with Buffalo Bill’.

Rechercher dans ce blog

mardi 26 juin 2012

Riders of the Timberline - Lesley Selander - 1941

HOPPY - BRAD KING
Que du beau monde,
Outre William Boyd, Andy Clyde, Brad King (dans le rôle de Johnny) on retrouve Victor Jory, Eleanor Stewart, Anna Q. Nilsson, J. Farrell MacDonald, Tom Tyler, Hal Taliaferro  

La 41e aventures sur les 66 de Hoppy !

59 minutes


Dans un camp de bûcherons des accidents arrivent régulièrement, mais après le Xème incident, les hommes menés par Slade (Tyler) annoncent leur démission à Baptiste (Jory) le contremaitre. Leur patron, Kerrigan (McDonald) est désespéré car il ne sait comment renflouer sa caisse et risque de perdre sa concession. Soutenu par une vieille amie qui tient le restaurant local, Donna (Nilsson), il tente de faire face aux problèmes qui l'assaillent mais se trouve sur le point de baisser les bras. En effet après de nombreuses tentatives d'engager du personnel et divers appels à l'aide envoyés à ses amis, aucun homme ne souhaite travailler dans son équipe qui a maintenant la réputation d'être maudite.
Pour le freiner encore davantage, Petrie (Taliaferro) envoie ses hommes au camp. Alors que Baptiste en découd avec Slade qui est sur le point de lui asséner un coup de hache, Hoppy interrompt son geste d'une balle bien placée et les hommes s'en vont. Restés seuls, les amis tentent d'élaborer une stratégie et ont la surprise de voir Elaine (Stewart) la fille de Kerrigan arriver en ville avec 40 hommes. Le travail reprend et l'espoir avec, mais Petrie qui obéit à Yates qui se trouve être le cerveau de toute l'affaire a d'autres coups tordus en réserve ...
Hoppy va devoir servir de son cerveau au moins tout autant que de ses poings dans cet épisode.
Un Hoppy différent dans lequel notre héros est habillé en bûcheron, chemise à carreaux et bottes, le revolver suspendu à la patère du dortoir. Son compagnon habituel est incarné par Brad King qui ressemble étrangement fortement aux deux autres sidekicks principaux, Russell Hayden et Jimmy Ellison. L'action est constante, les personnages féminins attirent la sympathie, en particulier c'est avec ravissement que j'entendais parler pour la première fois Anna Q. Nilsson, une grande dame du cinéma muet. L'aspect comique est attribué bien sûr à Andy Clyde qui se prend régulièrement le pied dans une latte devant la maison, le rôle du sympathique contremaître canadien est tenu par Victor Jory qui ponctue ses phrases de "sacrebleu" ou de "Monsieur" et les méchants sont incarnés par deux acteurs que j'apprécie toujours de voir, Hal Taliaferro et Tom Tyler.
La vision de l'arrivée de ces quarante hommes chantant en ville est particulièrement forte et émouvante. On souhaiterait voir ce genre de scène plus souvent, aussi dans la vie de tous les jours d'ailleurs ! La chanson The Fighting Forty est magnifiquement interprétée par The Guardsmen Quartet. 
HOPPY -ELEANOR STEWART -J. FARRELL MACDONALD - BRAD KING

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!