Les parutions de Sidonis dans les bacs le 1 / 12 / 17

Une nouvelle fournée de 4 westerns, encore une fois Sidonis sort des rééditions : 2 Elvis Presley ‘Flaming Star/Les Rôdeurs de la plaine’ et ‘Love me Tender/Le cavalier du crépuscule’ tout deux édités dans les années 2000.

Mais par contre nous aurons plus de chance avec les 2 autres qui seront bienvenue.

The Silver Whip/Le fouet d'argent avec Dale Robertson et George Montgomery dans The Pathfinder/Le trappeur des grands lacs de 1953.

.

.

Rechercher dans ce blog

mardi 28 mai 2013

Eddie Dean


Eddie Dean 1907 - 1999

Edgar Dillard Glosup, alias eddie Dean, est né le 09 juillet 1907 au Texas.
Il commence comme chanteur radio au début des années 30.
En 1934, il rejoint la "National Barn Dance" chez "WLS", célèbre station radio de Chicago.
Vers 1937, il décide de tenter sa chance au cinéma et part pour Hollywood.
Rapidement, Eddie apparait comme second rôle aux côtés de Gene Autry, en premier lieu dans "Western Jamboree" (1938), puis l'année suivante il est engagé aux studios Republic pour un rôle dans la série "The Lone Ranger" avec Bob Livingston.
Dans la foulée, il tourne dans cinq westerns avec William "Cassidy" Boyd entre 1939 et 1940.
Cette même année 1940 permet à eddie de travailler avec tex Ritter chez Monogram dans "The Golden Trail" et "Rollin' Home to Texas".
Toujours chez Monogram, mais deux ans plus tard, il continue ses gammes avec le célèbre trio des Range Busters.
On le voit donc figurer dans "Trail of the silver Spur" et "Arizona Stagecoach" (1942) avec Ray "Crash" Corrigan", John "Dusty" King et Max Terhune.
Egalement en 1942 mais chez Universal, il seconde Johnny Mack Brown dans "Fighting bill Fargo".
Ceci-dit, il faudra attendre 1944 pour que Dean puisse avoir la chance de mettre réellement en valeur sa superbe voix dans deux films.
Le premier est "Harmony Trail" avec Ken Maynard. Le second avec "Wildfire" et Bob Steele comme acteur principal (1945).
Dean arrive maintenant à un moment critique de sa carrière : il doit lui-même devenir un héros à part entière.
Petite parenthèse : personnellement Eddie Dean me fait énormement penser à Bill Elliott.
Même physique, même type de jeu sobre essentiellement basé sur une assurance à toute épreuve, c'est également un vrai gentleman.

Mais j'expliquerai plus loin les petites nuances qui les diffère...
Revenons en cette année 1946 qui sera pour Eddie une date clef.
En effet, la RPC lui fait signer un contrat de 18 films le mettant en vedette.
Et les studios décident d'y mettre le paquet. Sur ce total, cinq seront réalisés en Technicolor.
Une première pour des Westerns de série.
Parmi ces cinq films, deux d'entre eux permettront à un jeune acteur très singulier de se dévoiler au grand jour : il s'agit d'un certain Al La Rue.
Eddie était un vrai seigneur, pas le genre à tout faire pour tirer la couverture uniquement sur sa petite personne.
Grace donc à une "permission" spéciale, La Rue obtient la faveur de faire ses preuves. Il deviendra bientôt un autre "cow-boy héros" inoubliable.
"The Caravan Trail" et "Wild West" nous permettent donc de voir en action nos deux héros. Et le résultat est vraiment à la hauteur.
En 1948, "The Tioga Kid" constitue le dernier Western de Dean chez RPC.
Sa carrière musicale exceptionnelle mériterait à elle seule tout un topic.
Eddie Dean désoriente l'amateur de Western B.

Tout d'abord, son jeu semble être basé sur un physique très athlétique.
Mais peu à peu, au fil des films, on découvre un cowboy à la personnalité plus complexe qu'il ne le semble au premier abord.
Ainsi, par exemple, on le voit notamment pleurer, prendre une raclée, ou encore faire feu et tuer une jeune femme hors la loi, chose absolument inédite jusqu'alors dans le Western B.
Comme d'autres acteurs du genre tels monte Hale, Sunset Carson ou encore Lash La Rue, on voyait très fréquemment Eddie Dean dans les différentes conventions dédiées au film de l'Ouest tout au long des années 60 à 90.
Sa vie privée constitue un exemple : son mariage avec lorene durera 68 ans.
Toute une vie.
En 1994, la ville de Los Angeles institue un "Eddie Dean Day".
La "Western Music Association Hall of Fame" le compte parmi ses membres, aux côtés de gene Autry, Roy Rogers, Tex Ritter, Rex Allen ou encore Johnny Bond.
Selon Gene Autry et Roy Rogers, Eddie Dean a été le meilleur "Singing cow-boy" de l'écran.
Il décède le 04 mars 1999 à Los Angeles.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!