La famille Winter

Un livre parut aux éditions 10/18 en septembre 2017.

Il retrace l'épopée d'une famille de bandits impitoyables depuis sa genèse durant la guerre civile jusqu'à sa dissolution à la fin du XIXe.

Le résumé: Durant trois décennies, la famille Winter traverse les territoires sauvages de l'Amérique, servant et combattant tout à la fois l'avancée farouche de la civilisation. Parmi ses membres tordus, le tueur psychopathe Quentin Ross, les débiles et redoutables frères Empire, l'impassible ex-esclave Fred Johnson, et l'enfant prodige Lukas Shakespeare. Mais au centre de cette tempête malveillante et ultraviolente se tient un leader glacial et sans cœur, Augustus Winter, un homme doté d'une résistance presque pathologique aux règles de la société et d'un don surnaturel pour la boucherie. De leur service de mercenaires lors d'une élection brutale à Chicago à leur travail en tant que chasseurs de primes dans les déserts de l'Arizona, il y a une logique hypnotique à la morale sombre de Winter qui se joue, à maintes reprises, dans un carnage impitoyable.

Rechercher dans ce blog

samedi 6 décembre 2014

The Trail of the North Wind - Bert Van Tuyle – 1924

Nell Shipman
          Daddy Duffill           
Barry Shipman
Ralph Cochner
Aubrey Overmeyer

20 minutes (2 bobines)

Dreena est une jeune femme capable de comprendre les éléments de la nature qui l'entoure qui vit dans le grand Nord. Le vent et les animaux lui parlent.
Loin de sa cabane un trappeur vient de se faire prendre l'avant-bras dans l'un de ses propres pièges à ours. Blessé il réussit à revenir près de sa cabane où son fils s'inquiète. 
Envoyé chercher de l'aide, le jeune garçon enfourche sa mule qui trébuche dans la neige profonde. 
Non sans peine il rejoint la cabane de Dreena à qui il explique la situation. La jeune femme et le jeune garçon sautent sur un traineau tiré par 6 chiens et bravent le danger des tempêtes, des glaces et des eaux qui fondent etc...

Une histoire qui ne tient pas vraiment la route. On nous dépeint une espèce de paradis perdu, une nature intacte et des animaux vivant en parfaite harmonie. 
Dreena les comprend, écrit ou dessine ce qu'elle voit ou entend. On ne sait pas de quoi elle vit ou bien ce qu'elle mange.
Bizarrement elle tricote un espèce de pull à un bébé putois, elle se permet de déranger toute une famille de ces animaux qu'elle attrape certes gentiment par la queue ... c'est assez enfantin.
Lorsque les deux amis se rendent au secours du père, le scénario les emmène de façon bien compliquée à travers des grosses pentes, un lac dont la glace cède, etc. 
Les deux jeunes gens chutent dans la neige, plongent dans les eaux glacées, traversent des rivières, affrontent la tempête avant qu'un chien ne les secoure en menant deux trappeurs à leur aide. Évidemment tout le suspens est basé sur l'action des secours, le tout en une vingtaine de minutes chrono, soit deux bobines.
A la fin les protagonistes, heureux, s'en vont en barque sur un lac et finiront par se débarrasser d'une grosse boite contenant les pièges du père. Tout est bien qui finit bien dans le meilleur des mondes !

https://wfpp.cdrs.columbia.edu/pioneer/ccp-nell-shipman/

Barry Shipman est le fils de Nell et d’Ernest Shipman, un producteur de films canadien.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!!

Image