LUNE COMANCHE LONESOME DOVE: L'AFFRONTEMENT

LUNE COMANCHE LONESOME DOVE: L'AFFRONTEMENT

Après le 1er:‘Lonesome Dove le dernier western’, le 2em ‘Lonesome Dove le dernier western seconde époque’ ont été édités en France en 1990 et 3em ‘La marche du mort. Lonesome Dove les origines’ en 2016.

Le 4e opus de la saga de Lonesome Dove de l’écrivain Larry Mcmurtry vient de paraître en librairie.

Le titre en Anglais ‘Comanche Moon’ nous avons pu le découvrir en DVD dans une minisérie TV de 2008.

Le résumé:

À la frontière du Mexique, au cœur d’un Texas désertique où quelques colons tentent d’importer la civilisation, de grands guerriers se font face. Le puissant chef comanche Buffalo Hump prouve que son peuple est loin d’être asservi tandis que de l’autre côté de la frontière, Ahumado, mystérieux brigand, sème la terreur. Face à eux, Gus McCrae et Woodrow Call, Texas Rangers mal équipés et sous-payés, officient sous les ordres du fantasque capitaine Inish Scull. Dans cette partie des États-Unis, l’Histoire est en marche, laissant ces combattants blancs et Indiens vivre les ultimes aventures d’un Ouest encore sauvage. Deuxième volet de la série culte Lonesome Dove récompensée par le Prix Pulitzer, Lune Comanche est un roman d’aventures inoubliable.

Rechercher dans ce blog

lundi 21 septembre 2015

Jack Perrin

 Jack Perrin 1896 - 1967


Jack est né à Three Rivers (Michigan) le 25 juillet 1896.
On sait peu de choses sur son enfance, hormis que son père était agent immobilier et que la famille Perrin déménagea pour Los Angeles au début du siècle.
Il débute au cinéma en 1915 comme figurant chez KEYSTONE.
Durant la première guerre mondiale, il sert dans la marine.
Dès son retour à la vie civile, il décroche un contrat chez UNIVERSAL entre 1919 et 1921, ou il ne tient néanmoins que de petits rôles.
Puis une parenthèse de plus de cinq ans durant lesquelles il joue pour divers petits studios indépendants comme RAYART, ARROW and AYWON, pour des réalisateurs comme Harry S. Weeb ou Robert J. Horner.
Vers 1927, Perrin était de retour chez UNIVERSAL ou il décroche un grand rôle, celui d'un Mountie dans un film qui eut un grand succès : "BLACK REX, KING OF THE WILD HORSES".
Sa monture du moment surnommé "The wonder horse" et baptisé "Starlight", est un magnifique cheval blanc.
A ce moment là de sa carrière, Perrin était un cowboy-héros prolifique.
Il tourne alors sur un bon rythme de bons westerns comme "THE LION MAN" (Universal 1919), "THE FIGHTING SKIPPER" (Arrow 1923), "SANTA FE TRAIL" (Arrow 1923), "RIDERS OF THE PLAINS" (Arrow 1924), "THE VANISHING WEST" (Mascot 1928), tous en muets bien entendu.
Il rencontre sa future épouse Joséphine Hill en tournant un film ensemble chez Universal.
Ils se marient en 1920.
Puis arrive les premiers "talkies".
Pas mal de Westerns en tant que premier rôle, mais le succès n'est plus le même auprès du grand public.


Durant les années 30, il tient alors souvent les seconds rôles pour différentes compagnies.
On le voit notamment aux côtés de Ken Maynard chez TIFFANY ou encore avec Tom Tyler chez RELIABLE, ainsi que dans plusieurs serials pour MASCOT PICTURES.
Jusqu'en 1960, il apparait dans 240 films, dont 123 westerns et 24 serials (ou feuilletons).
Ayant intelligemment placé son argent, il eût une retraite dorée.
Il décède d'une crise cardiaque le 17 décembre 1967.
A l'instar d'autres grandes stars du muet comme Wally Wales, Jay Wilsey, Buddy Roosevelt, Buzz Barton ou Bob Custer, le passage aux films parlants ne fût pas sans dégâts sur le déroulement de sa carrière.
Mais il demeure l'un des plus dignes représentants des "Rois de la selle" de l'époque du cinéma muet.
Je laisse le mot de la fin au célèbre Broncho Billy Anderson : "Les films ? Ils sont encore ce qu'ils étaient : le maximum de distraction pour le minimum d'argent. Les westerns actuels ne sont guère plus perfectionnés que les premiers...]...[Les westerns ressemblent à ce que je faisais, sauf qu'il parlent un peu...]...[deux révolvers, des balles, un partenaire, un gars à la voix grave, des chevaux et un sheriff]."
(interview à Ezra Goodman (1948)


Filmographie Western (films parlants) comme ROLE PRINCIPAL :
1930 :
BEYOND THE RIO GRANDE

RIDIN' LAW
ROMANCE OF THE WEST
PHANTOM OF THE DESERT
APACHE KID ESCAPE

1931 :
WILD WEST WHOOPEE
THE KID FROM ARIZONA
THE SHERIFF'S SECRET
LARIATS AND SIXSHOOTERS

1932 :
FORTY-FIVE (45) CALIBRE ECHO
1933 :
JAWS OF JUSTICE
GIRL TROUBLE

1934 :
ARIZONA NIGHTS
RAWHIDE MAIL

RAINBOW RIDERS
RIDIN' GENTS

1935 :
THE CACTUS KID
 
LOSER'S END
NORTH OF ARIZONA
WOLF RIDERS
TEXAS JACK

1936 :
HAIR-TRIGGER-CASEY
WILDCAT SAUNDERS
DESERT JUSTICE
GUN GRIT




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!