Edmund Cobb et Grace Cunnard

Edmund Cobb et  Grace Cunnard
Une magnifique photo de studio du fameux badman Edmund Cobb et de sa partenaire Grace Cunnard lors du tournage du serial muet de 1926 ‘Fighting with Buffalo Bill’.

Rechercher dans ce blog

lundi 3 septembre 2012

The Man from the Oklahoma - Forrest Sheldon, Harry S. Webb - 1926



Jack Perrin ...
Man from Oklahoma

Josephine Hill ...
Rita Lane

Lew Meehan ...
Sam Stallings

Lafe McKee ...
Rufus King

Martin Turner ...
Mose Jackson

Edmund Cobb ...
Lynn Durant

Starlight the Horse ...
The Oklahoman's horse

et aussi Bud Osborne, Jim Corey etc.
55 minutes

A San Francisco. Lynn Durant (Ed Cobb) se fait abattre dans la rue et dérober une grosse somme d'argent. Avant de mourir il a le temps de reconnaitre son agresseur en la personne de Sam (Meehan), un employé du ranch près duquel il travaille.
De retour au ranch, Sam rejoint son complice, le vieux Rufe qui se trouve être l'oncle et tuteur de la jolie Rita, seule propriétaire du ranch depuis la mort de ses parents.  Rufe est horrifié car jamais il n'a été prévu que Sam abatte Lynn pour lui dérober l'argent qui lui aurait servi à payer les traites du ranch. Il refuse donc l'argent du crime.
Sam a des vues sur Rita (Hill) mais un cavalier accompagné d'un chien fait son apparition et demande son chemin. Rita l'accompagne pour lui l'indiquer sous le regard jaloux de Sam qui les suit dans l'intention de se débarrasser rapidement de l'intrus. Celui-ci se présente sous le nom de l'homme de l'Oklahoma (Perrin). 
Alors qu'un cireur de chaussures (Turner) s'affaire à faire briller ses bottes, Sam vient le provoquer sans succès. Plus tard dans le bar, L'étranger surprend une conversation prouvant que Sam est malhonnête. Alors qu'il venait de refuser une invitation de Rita à venir les rejoindre à une fête le lendemain prévue au ranch et voyant Sam essayer de lui faire peur, il revient sur son refus. Mais Sam place l'un de ses hommes (Osborne) pour l' intercepter et l'empêcher de rejoindre Rita ...


Pas beaucoup de photos de ce film ...
Le début est sympa et plutôt prometteur. On se réjouit de voir Edmund Cobb mais celui-ci n'apparait que quelques secondes. L'action se poursuit tranquillement et on s'intéresse aux protagonistes. La source des images doit changer car la qualité de l'image change brusquement et il semble manquer un lien entre le moment où Jack Perrin accepte de venir à la fête et la fête dans laquelle on bascule brutalement dans la version Oldies (mais l'image n'est pas mauvaise).  Curieusement, d'un coup tout le monde porte des vêtements mexicains et c'est surprenant... (Même l'homme de l'Oklahoma !)
Dans la plupart des livres parlant de Jack Perrin que j'ai pu lire on souligne qu'il compose un genre de héros ennuyeux car il se montre toujours soigné et propre et rien ne semble jamais lui arriver. On souligne aussi son extrême gentillesse qui est très apparente dans tous ses films. Dans celui-ci il n'hésite pas à faire une caresse à son cheval ou à son chien qui semble avoir plus à faire que son maître.
La jolie est charmante Josephine Hill a souvent tourné avec Jack Perrin. 
Les seconds rôles sont bien repourvus, Lee Meehan toujours très expressif (mais il est vrai que son visage est naturellement assez dur), la pétillante Molly Malone joue une fille de saloon fort joliment, Bud Osborne se montre craignant Sam et plus ennuyé de lui obéir ce qui fait de lui un bandit plutôt sympathique ...
L'ambiance est particulière et on passe un moment agréable sans se prendre la tête !

On trouve ce film facilement chez Oldies ou chez Grapevine.

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!