Edmund Cobb et Grace Cunnard

Edmund Cobb et  Grace Cunnard
Une magnifique photo de studio du fameux badman Edmund Cobb et de sa partenaire Grace Cunnard lors du tournage du serial muet de 1926 ‘Fighting with Buffalo Bill’.

Rechercher dans ce blog

vendredi 28 février 2014

War Drums / Les tambours de guerre - Reginald LeBorg - 1957

Lex Barker, Joan Taylor, Ben Johnson, Larry Chance

75 minutes

Une tribu d'Apaches vit pacifiquement dans les montagnes. Son chef Mangas décide pourtant de récupérer des chevaux volés par des mexicains qu'il fait abattre par ses guerriers. Dans le campement des voleurs il découvre une jeune mexicaine, Riva, qui force son respect par son courage. Il l'emmène donc comme captive. 
En chemin il rencontre Luke Fargo qui escorte le nouveau juge de la petite ville voisine. Celui-ci explique que les indiens doivent respecter le traité de paix et Mangas l'assure qu'il n'a pas l'intention de le rompre.
Fargo tombe amoureux de Riva et tente de l'échanger, sachant que les Apaches ne gardent pas les mexicains qui sont leurs ennemis. Malheureusement pour lui Mangas est lui aussi intéressé par Riva qu'il compte bien épouser.
Dans son campement certains voient ce mariage d'un très mauvais œil, à commencer par l'homme médecine. Deux guerriers s'opposent à son mariage et défient leur chef en combat. Ils périssent en combats singuliers.
Riva ne veut pas être une squaw et refuse de suivre les conseils de sa future belle-soeur en déclarant vouloir devenir une guerrière. Mangas lui apprend à tirer à l'arc et à se battre, il gagne ainsi son respect et son amour. 

Malheureusement la paix ne dure pas car des prospecteurs décident de s'installer sur le territoire indien, ils blessent une femme et son fils. Mangas tentent de les raisonner mais les blancs le font fouetter. Honteux, Mangas revient avec ses guerriers qui sèment la mort ...

Une affiche 120x160
Même si ce film est truffé d'invraisemblances, il sort bien assez des sentiers battus pour faire passer aux spectateurs un excellent moment, grâce à son originalité.
En effet loin des conventions habituelles, l’héroïne, plutôt que de faire de la figuration devient guerrière et épouse la cause indienne sans compter qu'elle s'éprend du chef indien, malgré l'amour que lui porte le blanc. La fin est même très originale, le guerrier blessé soigné en même temps que la femme qui accouche... En tant que spectatrice j'ai beaucoup apprécié le scénario, sans compter que les chevaux sont magnifiques !

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!