Les parutions de Sidonis dans les bacs le 1 / 12 / 17

Une nouvelle fournée de 4 westerns, encore une fois Sidonis sort des rééditions : 2 Elvis Presley ‘Flaming Star/Les Rôdeurs de la plaine’ et ‘Love me Tender/Le cavalier du crépuscule’ tout deux édités dans les années 2000.

Mais par contre nous aurons plus de chance avec les 2 autres qui seront bienvenue.

The Silver Whip/Le fouet d'argent avec Dale Robertson et George Montgomery dans The Pathfinder/Le trappeur des grands lacs de 1953.

.

.

Rechercher dans ce blog

samedi 1 février 2014

Quantrill's Raiders / Les pillars du Kansas - Edward Bernds - 1958


Alan Wescott, un capitaine de l'armée confédérée qui passe pour un maquignon se rend à Lawrence au Kansas où il est chargé d'infiltrer les troupes de l'Union et de contacter Quantrill qui mène sa guerilla non loin afin d'organiser l'attaque de l'important arsenal local. Arrivé en ville il contacte l'armurier, un homme qui travaille pour les troupes du sud, et le suit discrètement afin de se rendre auprès des troupes de Quantrill. Or le shérif se doute de l'appartenance de l'homme à l'ennemi et le fait arrêter ainsi qu'un complice venu le retrouver. Alan observe la scène avant de se décider à faire relâcher le 2ème homme qui l'emmène au repère de Quantrill où il a enfin l'occasion de transmettre les ordres de mission. De retour à Lawrence il fait la connaissance de Sue Walters qui tient une pension locale avec son petit frère et tombe amoureux de la belle...


L'histoire n'a rien avoir avec les faits historiques. Leo Gordon campe un sale type avec le panache et l'intensité qu'on lui connait. Il fait ce qu'il veut sans se préoccuper des ordres de ses supérieurs et ses hommes le suivent sans hésiter. Entre deux Steve Cochran s'en sort pas mal dans le rôle de ce Capitaine chargé de mission un peu douteuse. Il n'hésitera pas non plus à mettre son couteau sur le cou d'un petit garçon pour forcer le shérif à le libérer ... A noter le toujours intéressant Myron Healey que l'on peut voir ci-dessous auprès de Steve Cochran.






Les femmes font de la figuration.
Comme le soulève un commentateur sur IMDB, les américains aiment bien recréer des personnages à leur propre sauce : Dans le cas de Quantrill je n'ai jamais vu de films le présentant comme un bonhomme sympathique, comme on peut en voir sur Billy the Kid, ou bien Jesse James. 


Durée: 68 minutes
Steve Cochran, Diane Brewster, Leo Gordon, Gale Robbins, Will Wright, Myron Healey, Glenn Strange, Lane Chandler,




2 commentaires:

  1. Par contre celui-ci nous avons eu la chance de le découvrir en vost sur la chaine "TCM" en 2002, y a t'il eu d'autres diffusions depuis?.

    So long

    RépondreSupprimer

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!