Le vent de la plaine

Alan Le May : écrivain américain prolifique auteur de La Prisonnière du désert parut en France en 1956.

John Ford nous réalisa le chef d’œuvre que nous connaissons.

2018 : Grace à Bertrand Tavernier nous avons la chance de découvrir et lire plus de 60 ans après ‘Le vent de la plaine’.

Le résumé: Le vent de la plaine raconte dans ce western puissant et violent l'histoire des Zachary, une famille de ranchers du Texas.

En 1874, alors que les habitants de la région et les Indiens s'affrontent pour les terres, un vieil ennemi des Zachary répand la rumeur selon laquelle leur fille ne serait pas leur enfant biologique mais une Kiowa volée à sa tribu…..

Rechercher dans ce blog

mercredi 5 février 2014

Robert Preston


                                 Robert Preston 1918-1987

                                Le dur des durs :
De son véritable nom Robert Preston Meservey, il voit le jour le 8 juin 1918  à Newton Highland dans le Massachusetts mais il grandira à Los Angeles où sa mère possédait un magasin de musique. Grâce à cela Robert saura jouer de plusieurs instruments tels que piano, trompette, guitare et harmonica.
Durant ses études secondaires il apparait sur les scènes de théâtre puis rejoindra la célèbre troupe ‘Pasadena Playhouse’ où il rencontre celle qui allait devenir son épouse Catherine Craig et ainsi faire la rencontre des vedettes de l’écran comme Dana Andrews ou Victor Mature.
Quelque temps plus tard il débute à l’écran grâce à un chasseur de talents qui lui fera signer un contrat à la Paramount.


Cecil B. DeMille lui donnera son premier grand rôle dans ‘Pacific Railway’ aux côtes de Barbara Stanwyck en 1939.
Apres la seconde guerre, avec son physique viril Robert va se diriger dans les films d’aventure et être le traitre ou le méchant dans une quinzaine de westerns de série B.
Peu à peu Robert va s’éloigner du cinéma pour retourner vers le théâtre et Broadway où il va connaitre pas mal de succès ce qui ne l’empêchera de faire de temps en temps des apparitions à l’écran dans ‘How the West was won’ ou bien ‘Junior Bonner’.
Seul Blake Edwards le sortira de ses rôles de personnages renfermés et durs grâce à sa savoureuse interprétation dans ‘Victor/Victoria’ en 1982 pour lequel il obtiendra un Oscar.
Actif jusqu'à la fin Robert s’éteint d’un cancer du poumon le 21 mars 1987 : il avait 70 ans.


Sa filmographie western :


1972 Junior Bonner
1962 How the West Was Won
1955 The Last Frontier
1952 Face to Face (1952
1951 My Outlaw Brother 
1951 Best of the Badmen
1950 The Sundowners
1948 Whispering Smith
1948 Blood on the Moon
1941 The Lady from Cheyenne 
1940 North West Mounted Police
1939 Union Pacific
The Lady from Cheyenne


                                     

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!!

Image