LUNE COMANCHE LONESOME DOVE: L'AFFRONTEMENT

LUNE COMANCHE LONESOME DOVE: L'AFFRONTEMENT

Après le 1er:‘Lonesome Dove le dernier western’, le 2em ‘Lonesome Dove le dernier western seconde époque’ ont été édités en France en 1990 et 3em ‘La marche du mort. Lonesome Dove les origines’ en 2016.

Le 4e opus de la saga de Lonesome Dove de l’écrivain Larry Mcmurtry vient de paraître en librairie.

Le titre en Anglais ‘Comanche Moon’ nous avons pu le découvrir en DVD dans une minisérie TV de 2008.

Le résumé:

À la frontière du Mexique, au cœur d’un Texas désertique où quelques colons tentent d’importer la civilisation, de grands guerriers se font face. Le puissant chef comanche Buffalo Hump prouve que son peuple est loin d’être asservi tandis que de l’autre côté de la frontière, Ahumado, mystérieux brigand, sème la terreur. Face à eux, Gus McCrae et Woodrow Call, Texas Rangers mal équipés et sous-payés, officient sous les ordres du fantasque capitaine Inish Scull. Dans cette partie des États-Unis, l’Histoire est en marche, laissant ces combattants blancs et Indiens vivre les ultimes aventures d’un Ouest encore sauvage. Deuxième volet de la série culte Lonesome Dove récompensée par le Prix Pulitzer, Lune Comanche est un roman d’aventures inoubliable.

Rechercher dans ce blog

mardi 19 mai 2015

The Plainsman / Les fusils du Far-West - David Lowell Rich - 1966


A la fin de la guerre civile, Wild Bill Hickok s'en retourne chez lui. En chemin il est attaqué par des Cheyennes. Sur le point d'être tué il doit son salut à l'intervention de Black Kettle, le chef pacifique de la tribu doublé d'un vieil ami. 
Son cheval abattu durant l'échauffourée, Hickok marche quelque temps avant d'apercevoir la diligence conduite par Calamity Jane qui se montre ravie de le revoir après 4 ans d'absence. En ville Hickok se rend au fort et prévient le Lt Stiles que les indiens sont armés de fusils Henry
Stiles se montre plus outré par l'état de son uniforme qu'intéressé par l'information. Hickok va prendre un bain et échange son uniforme élimé contre ceux d'un journaliste anglais venu écrire un article sur le Far Ouest. 
Au saloon il retrouve son vieil ami Bill Cody qui est maintenant marié et qui lui remet ses cartes et ses jetons afin qu'il termine la partie entamée. Après avoir gagné Hickok finit par perdre une grosse fortune avant de prouver que Latimer, son adversaire, cachait ses cartes dans son chapeau. 
Le shérif souhaiterait maintenant engager Hickok comme deputy mais il refuse. 
L'armée demande à Cody de guider un convoi dans un canyon et pendant son absence les indiens menés par Crazy Knife kidnappent par erreur Calamity qu'ils prennent pour sa femme...

La version comique du film tourné 30 ans plus tôt par Cecil B. DeMille avec Gary Cooper et Jean Arthur et James Ellison.
Il est en effet difficile de prendre au sérieux l'action. Après quelques secondes de film, le héros commence par prendre un bain de pieds dans une rivière. 
Après avoir senti ses chaussettes qui visiblement dégagent des effluves peu ragoutantes, il les enterre délicatement avant de se rendre compte qu'il est sur le point d'être attaqué par les indiens. 
Lorsque les indiens s'en prennent à Calamity, elle essaie de les convaincre de prendre quelques fanfreluches que certains mettent sur leur tête. L'un d'eux se regarde dans un miroir déformant je vous laisse imaginer sa tronche !
Ensuite Calamity poursuit Hickok pour lequel elle éprouve un doux penchant mais le pauvre garçon passe son temps à la fuir. Calamity/Abby Dalton  a une certaine ressemblance avec Elke Sommers et incarne une Calamity excessive mais pas dénuée de bon sens. 

Don Murray n'a pas beaucoup changé depuis Bus Stop pourtant tourné 10 ans plus tôt. 
Il y a une pléiade d'acteurs qu'on est sûrs d'avoir déjà vu sans réussir à mettre un nom sur leurs visages, comme le petit et fluet Walter Burke que l'on peut voir dans d'innombrables séries,  Edward Binns le juré numéro 6 de 12 Angry Men / Douze hommes en colère (1957) avec Henry Fonda, Simon Oakland, le Général Moore des Têtes Brulées avec Robert Conrad (1976-1978), Henry Silva, Leslie Nilsen qui apparaît dans le rôle de Custer tout à la fin, et j'en passe.
L'histoire est bourrée de clichés, il y a de l'action, de la comédie, de la torture, de la romance, des courses poursuites, des échanges de coups de feu, etc, tout ce qu'il faut pour passer un moment de détente. Ce film mériterait une jolie édition car il y a quelques belles images qui mériteraient d'être mises en valeur.

Don Murray       ...      Wild Bill Hickok
Guy Stockwell    ...      Buffalo Bill Cody
Abby Dalton       ...      Calamity Jane
Bradford Dillman    ...    Lt. Stiles
Henry Silva   ...      Crazy Knife
Simon Oakland   ...      Chief Black Kettle
       Leslie Nielsen      ...      Col. George Armstrong Custer
Edward Binns    ...    Lattimer
Michael Evans    ...    Estrick
Percy Rodrigues      ...     Brother John

92 minutes

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!