LUNE COMANCHE LONESOME DOVE: L'AFFRONTEMENT

LUNE COMANCHE LONESOME DOVE: L'AFFRONTEMENT

Après le 1er:‘Lonesome Dove le dernier western’, le 2em ‘Lonesome Dove le dernier western seconde époque’ ont été édités en France en 1990 et 3em ‘La marche du mort. Lonesome Dove les origines’ en 2016.

Le 4e opus de la saga de Lonesome Dove de l’écrivain Larry Mcmurtry vient de paraître en librairie.

Le titre en Anglais ‘Comanche Moon’ nous avons pu le découvrir en DVD dans une minisérie TV de 2008.

Le résumé:

À la frontière du Mexique, au cœur d’un Texas désertique où quelques colons tentent d’importer la civilisation, de grands guerriers se font face. Le puissant chef comanche Buffalo Hump prouve que son peuple est loin d’être asservi tandis que de l’autre côté de la frontière, Ahumado, mystérieux brigand, sème la terreur. Face à eux, Gus McCrae et Woodrow Call, Texas Rangers mal équipés et sous-payés, officient sous les ordres du fantasque capitaine Inish Scull. Dans cette partie des États-Unis, l’Histoire est en marche, laissant ces combattants blancs et Indiens vivre les ultimes aventures d’un Ouest encore sauvage. Deuxième volet de la série culte Lonesome Dove récompensée par le Prix Pulitzer, Lune Comanche est un roman d’aventures inoubliable.

Rechercher dans ce blog

mardi 5 mai 2015

The Bargain - Reginald Barker - 1914


William S. Hart ......    Jim Stokes
J. Frank Burke             ......   Sheriff Bud Walsh
Clara Williams ......   Nell Brent
J. Barney Sherry ......   hil Brent
Joseph J. Dowling         ......  Rev. Joshua Wilkes


Stokes (Hart), un bandit utilisant deux pistolets, dévalise la diligence. Blessé alors qu'il prend la fuite, il est recueilli par un prospecteur qui l'emmène chez lui. Tombé amoureux de la fille de la maison, il l'épouse et prend la décision de rendre l'argent volé. 
Malheureusement il est capturé. Avant de l'emmener, le shérif prend un verre et joue l'argent à la roulette. Il perd tout. Stokes lui fait alors une proposition ...


Un excellent thème, et un western que l'on suit avec intérêt. William Hart est toujours touchant de simplicité, les décors du Grand Canyon magnifiques.


L'édition par Sinister Cinema (voir ci-dessus) est moyenne : l'image est nette, le son moyen agrémenté d'un bruit de bobine tournante qui donne l'impression de voir ce film dans une salle de cinéma de l'époque, c'est du moins l'idée qu'on s'en fait !

Il parait que la chaleur était intense durant le tournage : le maquillage fondait littéralement !






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!