Te Ata 2016

Te Ata 2016

Un film historique que je viens de découvrir sur un site internet et qui a l'air fort intéressant.

Je pense que l’on ne le visionnera pas dans nos salles mais par contre un jour en DVD ou en BR.

Un drame réalisé par Nathan Frankowski

Avec :

Q'orianka Kilcher,

Gil Birmingham,

Graham Greene

Le résumé

Te Ata (TAY 'AH-TAH) est basé sur l'histoire de Mary Thompson Fisher (1895-1995) d’origine Indienne née dans l’Oklahoma.

C’est une femme qui a traversé des barrières culturelles pour devenir l'une des plus grandes artistes américaines de tous les temps.

Née dans le territoire Indien, bercée par les chansons et les histoires de sa tribu Chickasaw.

Te Ata a gagné une renommée internationale en présentant un spectacle narratif unique au public à travers les États-Unis, le Canada et l'Europe basé sur l’héritage de la culture Indienne de ses ancêtres.

Rechercher dans ce blog

lundi 18 novembre 2013

Silver Lode / 4 étranges cavaliers – Allan Dwan - 1954



John Payne / Dan Ballard
Lizabeth Scott / Rose Evans
Dan Duryea / Ned McCarty
Dolores Moran / Dolly
Emile Meyer / Sheriff Wooley
Robert Warwick / Judge Cranston
Harry Carey Jr. / Johnson
Alan Hale Jr. / Kirk
Stuart Whitman / Wicker
Morris Ankrum / Zachary Evans
La durée :81 minutes

Quatre cavaliers arrivent en ville le jour de la fête nationale. Ils demandent où trouver un certain Dan Ballard (Payne)  qui se trouve être en train de se marier avec Rose Evans (Scott). La cérémonie est interrompue par Ned MacCarty (Duryea) qui prétend être un Marshall avec la mission d'arrêter Dan, un meurtrier et un voleur. Les citoyens de la ville tentent de protéger Dan, qu'ils jugent digne de leur confiance mais bientôt leur confiance va fondre comme neige au soleil. Seule Rose garde sa foi en lui ...
 
Tous les protagonistes sont parfaits, de Harry Carey Jr (excellent dans ce rôle d'homme faible) à John Payne (magnifique cette scène où il retrouve Rose après s'être enfuit et tiré sur la foule, du grand art !), en passant par Dan Duryea (toujours inquiétant à souhait), Lizabeth Scott et Dolores Moran (toutes deux finement choisies), Stuart Whitman (tout mignon !), sans parler de Emile Meyer (le Rufus Ryker de Shane, méconnaissable sans sa barbe) ... et de Robert Warwick, imposant dans le rôle du juge, un acteur que j'affectionne tout particulièrement depuis ses premiers rôles (... en 1915 dans Alias Jimmy Valentine de Maurice Tourneur, un excellent film de gangsters !)  

J'aime l'idée que les femmes aient aussi leur mot à dire dans un western (et là franchement c'est le top ! deux femmes, deux "mondes" différents capables de s'associer dans un même but ... n'hésitant pas à mentir à la fin lorsqu'elles font écrire un faux télégramme pour devancer le "vrai" !

On peut donc dire que la foule suit n'importe quoi, que l'on soit innocent ou coupable, qu'on présente de vraies ou de fausses pièces, il suffit t'attiser la vindicte populaire pour manipuler la population, c'est encore valable de nos jours.

Pour terminer sur une note optimiste il me plait de penser que le cinéma puisse permettre aux esprits libres de s'exprimer, malgré les pressions politiques, heu, disons "malsaines" ...



Le lieu des tournage:
Republic Studios, Hollywood, Los Angeles, California, USA


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!