Edmund Cobb et Grace Cunnard

Edmund Cobb et  Grace Cunnard
Une magnifique photo de studio du fameux badman Edmund Cobb et de sa partenaire Grace Cunnard lors du tournage du serial muet de 1926 ‘Fighting with Buffalo Bill’.

Rechercher dans ce blog

mercredi 2 octobre 2013

Honor of the Mounted - Harry L. Fraser - 1932

Tom Tyler, Stanley Blystone, Francis McDonald

57 minutes

Une tempête de neige, dans la montagne au Canada. Dans une cabane, Jean tourne en rond quand le constable de la police montée canadienne Tom Halliday se présente à sa porte. L'homme explique à Tom que sa femme l'a quitté et s'est enfuie probablement avec un certain Carey (Blystone). Or il se trouve que cet homme arrive lui aussi à la cabane et Tom se cache dans l’appentis pour écouter la confrontation entre les deux hommes. Malheureusement il est enfermé malencontreusement dans le local et après qu'il ait enfoncé la porte il retrouve Jean assassiné, un couteau dans la poitrine. Un mounted se présente à ce moment là et le surprend le couteau à la main. Tom est maintenant suspecté d'avoir tué Jean mais son chef lui donne un délai de 6 mois pour lui permettre de trouver le vrai coupable ...

Je me suis demandée pendant la plus grande partie du film comment diable pouvait-on écrire un scénario aussi faible. J'avoue même avoir eu de la peine à garder les yeux ouverts, malgré la présence de Tom Tyler. Ce film est bourré d’invraisemblances dès le départ, comme tous ces hommes qui débarquent dans cet endroit isolé dans la tempête les uns après les autres. De plus il me semblait que le crime avait eu lieu en légitime défense car Jean tente de se saisir de quelque chose sur la cheminée ce qui provoque le lancer de couteau de Carey.
Le fait que le chef des mounties donne un délai pour sauver l'honneur de la corporation ne tient pas debout non plus car visiblement il croit Tom innocent en lui donnant 6 mois. Pour couronner le tout on ne saura jamais si la femme de Jean a réellement existé car on ne la verra jamais et le fait qu'on apprenne que Carey ait perdu sa femme quelques temps auparavant ne prouve pas que ce soit l'ex femme de Jean (d'ailleurs même son départ de la cabane est louche mais je ne vais pas écrire des tartines à ce sujet).
 Il y a des longueurs pendant lesquelles on finit par se demander si le réalisateur n'a pas planté là sa caméra en attendant d'avoir une inspiration pour filmer la suite. En plus l'histoire des peaux est brinquebalante, Tom Tyler sourit trop et pire encore il offre en cadeau à la jeune fille assurant la partie romantique des peaux de petits animaux genre zibelines (et ça c'est impardonnable !). 
Mais bizarrement tout à coup vers la fin le film se réveille et les actions s'enchainent rapidement. Après une course poursuite à cheval, puis à pieds (et croyez-moi elle dure un moment) un violent combat se passe au bord d'une falaise (mais non, personne ne tombe !) et notre mountie s’assomme contre une pierre alors que le bandit s'enfuit ... en canoé ! Notre héros fait le saut de l'ange (très joliment) et le rattrape à la nage car la pagaie du vilain monsieur a cassé.

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!