Edmund Cobb et Grace Cunnard

Edmund Cobb et  Grace Cunnard
Une magnifique photo de studio du fameux badman Edmund Cobb et de sa partenaire Grace Cunnard lors du tournage du serial muet de 1926 ‘Fighting with Buffalo Bill’.

Rechercher dans ce blog

jeudi 10 octobre 2013

Passage West / La caravane des évadés - Lewis R. Foster - 1951


John Payne/Pete Black 
Dennis O'Keefe/Jacob Karns
Arleen Whelan/Rose Billings
Frank Faylen/Curly
Mary Anderson/Myra Johnson
Peter Hansen/Michael Karns
Richard Rober/Mike
Griff Barnett/Papa Emil Ludwig
Dooley Wilson/Rainbow
 
La durée :80 minutes.

On débute dans le désert (comme les brebis égarées !) avec ces prisonniers évadés poursuivis menés par Black (Payne). Épuisés, ils entendent au loin la musique d'un orgue et découvrent derrière une crête des chariots et un petit groupe de personnes enterrant le fils de l'un des leurs. La cérémonie est menée par le Pasteur Karns (O'Keefe), le leader de la petite communauté. Loin d'être des enfants de cœur, Les malfrats très antipathiques s'emparent des armes et forcent avec grande brutalité le convoi à reprendre la route.
Tout au long du parcours ils vont se montrer durs et impitoyables jusqu'au moment où, après que les femmes se soient battues par jalousie, le pasteur va littéralement casser la g... à Black. 
Dennis O'Keefe
Je ne comprends pas la critique lue sur Imdb, franchement pour moi c'est un vrai bijou que ce film ! Pas un instant la tension ne baisse, je suis resté scotchée devant l'écran. C'est une belle histoire de rédemption comme je les aime, en plus.

 
L'image est belle et les personnages montrent tous des facettes diverses de leurs personnages : La fille (Arleen Whelan) d'un pasteur respecté décédé avant le voyage qui se montre tout d'abord haineuse et incapable d'abandonner ses toilettes puis tentera de séduire Black, la chanteuse de saloon qui sait ce qu'elle veut et qui se montre bien plus sage, le vieux couple inoffensif, le pasteur qui n'a pas toujours été pasteur et qui montre une bonne dose de confiance dans l'humanité tout en sachant se servir de ses poings, et le bandit dur qui commence à entrevoir un autre aspect de lui-même et de ce qui l'entoure ... tous les protagonistes sont bons. Arleen Whelan je n'avais, je crois, jamais entendu parler d'elle, pourtant elle est d'une grande beauté et a tourné 7 westerns en tout. Quant à Mary Anderson, de même, elle est loin de dépareiller ce film ! 
Dennis O'Keefe et John Payne forment vraiment une bonne paire, comme on peut le voir aussi dans The Eagle and the Hawk du même Foster tourné l'année précédente. Tous deux sont excellents et crédibles. John Payne est toujours capable de dévoiler une grande violence cachée au fond de ses tripes qui me souffle à chaque fois. Ses incarnations sonnent toujours justes et je le place parmi les meilleurs acteurs que je connaisse, tous genres confondus.
Il ne me semble pas avoir vu ses films dans ma jeunesse : Peut-être que ses films étaient moins diffusés ? en tout cas ils sont toujours aussi difficiles à voir de nos jours et c'est à mon avis terriblement dommage ! Alors, à quand un petit coffret des Westerns de John Payne ?
Arleen Whelan

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!