Le vent de la plaine

Alan Le May : écrivain américain prolifique auteur de La Prisonnière du désert parut en France en 1956.

John Ford nous réalisa le chef d’œuvre que nous connaissons.

2018 : Grace à Bertrand Tavernier nous avons la chance de découvrir et lire plus de 60 ans après ‘Le vent de la plaine’.

Le résumé: Le vent de la plaine raconte dans ce western puissant et violent l'histoire des Zachary, une famille de ranchers du Texas.

En 1874, alors que les habitants de la région et les Indiens s'affrontent pour les terres, un vieil ennemi des Zachary répand la rumeur selon laquelle leur fille ne serait pas leur enfant biologique mais une Kiowa volée à sa tribu…..

Rechercher dans ce blog

samedi 3 août 2013

Jesse James vs. the Daltons - William Castle - 1954

Brett King, Barbara Lawrence, James Griffith, Nelson Leigh, John Cliff

65 minutes

Joe Branch croit être le fils de Jesse James et le recherche activement bien que la nouvelle de son assassinat ait déjà été annoncée. Durant sa quête il arrive à Coffeyville où un pasteur le met en garde car une pendaison va avoir lieu. Kate Manning, une jeune femme est accusée de meurtre et sur le point d'être menée à la potence. Joe sauve la jeune femme de ses bourreaux et l'emmène avec lui, espérant qu'elle pourra l'aider à éclaircir le mystère de son père.
Apprenant que les Daltons sévissent dans la région Joe Branch les devance en attaquant un train, espérant ainsi entrer en contact avec eux. Son plan réussit et les Daltons s'associent à Branch pendant quelque temps, ignorant que Joe a déjà rendu l'argent du train dérobé. Ils espèrent mettre la main sur un trésor dérobé en son temps par Jesse James qui serait planqué quelque part ...
Un film bourré d’invraisemblances au titre assez ridicule. Ainsi Bob Ford va retrouver Branch en expliquant que Jesse James est son ami (sous entendant au passage qu'il se serait pas mort et que l'assassinat aurait été un leurre) et l'aidera à comprendre qui est son père. Il y a trop d'actions rocambolesques et le film n'est pas cohérent. Brett King joue de façon assez maniérée dans les premières minutes et Barbara Lawrence est une jolie blonde. James Griffith n'a pas trop d'occasions de démontrer ses talents d'acteur dans le rôle de Bob Dalton.
Le film n'est pas franchement horrible ou nul, c'est juste que le scénario est fantaisiste et faible. On a quand même droit à une jolie bagarre à la hache à défaut du reste.

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!!

Image