La famille Winter

Un livre parut aux éditions 10/18 en septembre 2017.

Il retrace l'épopée d'une famille de bandits impitoyables depuis sa genèse durant la guerre civile jusqu'à sa dissolution à la fin du XIXe.

Le résumé: Durant trois décennies, la famille Winter traverse les territoires sauvages de l'Amérique, servant et combattant tout à la fois l'avancée farouche de la civilisation. Parmi ses membres tordus, le tueur psychopathe Quentin Ross, les débiles et redoutables frères Empire, l'impassible ex-esclave Fred Johnson, et l'enfant prodige Lukas Shakespeare. Mais au centre de cette tempête malveillante et ultraviolente se tient un leader glacial et sans cœur, Augustus Winter, un homme doté d'une résistance presque pathologique aux règles de la société et d'un don surnaturel pour la boucherie. De leur service de mercenaires lors d'une élection brutale à Chicago à leur travail en tant que chasseurs de primes dans les déserts de l'Arizona, il y a une logique hypnotique à la morale sombre de Winter qui se joue, à maintes reprises, dans un carnage impitoyable.

Rechercher dans ce blog

samedi 31 août 2013

Empty Saddles - Lesley Selander - 1936






Buck Jones, Louise Brooks, Charles Middleton, 
Frank Campeau, Ben Corbett,

67 minutes

Buck Devlin découvre un ranch abandonné : intrigué il pénètre dans la maison délabrée et ne tarde pas à voir le fantôme d'un gars qui rentre dans la pièce principale et qui s'effondre sur le sol. Effrayé Buck s'éloigne au plus vite du ranch et fait la connaissance de Boots (Brooks) et de son père Swaps Boone qui vivent non loin du ranch. Sur la suggestion de Swaps, Buck acquière le ranch pour en faire un ranch à touristes (Dude ranch). Il rénove les bâtisses et se charge de la promotion des lieux. Les premiers citadins ne tardent pas à affluer mais une mise en scène sensée recréer les temps où seul le revolver faisait la loi tourne mal ...

Certaines revues ne sont pas tendres avec ce film pourtant plus original que bon nombre d'autres plus ennuyeux. La base est de confronter des gens de l'Est avec ceux de l'Ouest, ce qui donne lieu à des quiproquos amusants. Le petit orchestre chargé de mettre l'ambiance est très couleur locale, et franchement j'ai passé un bon moment. Louise Brooks a changé depuis Loulou, un rôle qu'elle a pourtant tourné 7 ans auparavant, mais elle est toujours séduisante et agit d'une façon naturelle qui lui va bien. Elle ne tournera pour ainsi dire plus après ce film.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!!

Image